Willemite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Willemite
Catégorie IX : silicates[1]
Willemite et espérite sous lumière UV

Willemite et espérite sous lumière UV
Général
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule brute O4SiZn2Zn2SiO4
Identification
Masse formulaire[2] 222,84 ± 0,04 uma
O 28,72 %, Si 12,6 %, Zn 58,69 %,
Couleur blanc, jaune, vert,
brun rougeâtre, noir
Classe cristalline et groupe d'espace R\bar{3}
Système cristallin trigonal
Réseau de Bravais rhomboédrique
Clivage {010}, {100} - imparfait
Cassure irrégulière, conchoïdale
Échelle de Mohs 5,5
Trait blanc
Éclat vitreux, résineux
Propriétés optiques
Indice de réfraction no = 1,691 - 1,720
ne = 1,719 - 1,730
Biréfringence 0,010 - 0,028 ; uniaxe positif
Fluorescence ultraviolet Oui, sous UV
Propriétés chimiques
Densité 3,9 - 4,2
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La willemite est un minéral appartenant à la famille des silicates (silicate de zinc). Sa formule chimique est Zn2SiO4. La willemite appartient au système cristallin trigonal, son réseau est rhomboédrique, son groupe d'espace R\bar{3}.

Elle fut découverte en 1830 et nommée en l'honneur de Guillaume Ier des Pays-Bas (Willem I en néerlandais).

La structure consiste en un réseau tridimensionnel de tétraèdres comportant de façon ordonnée deux cations de zinc et de silicium ; elle est classée parmi les nésosilicates dans la classification de Machatski-Bragg, mais parmi les tectosilicates dans la classification de Zoltai.

Cette gemme est très difficile à tailler, de ce fait elle est extrêmement rare. Elle se trouve essentiellement Franklin dans le New-Jersey.

Références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.

Sur les autres projets Wikimedia :