Frank Nelson Blanchard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blanchard.

Frank Nelson Blanchard, né le 19 décembre 1888 à Stoneham (Massachusetts) et mort le 21 septembre 1937, est un herpétologiste américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il obtient son Bachelor of Sciences en biologie à l’université de Tufts en 1913 et son doctorat en zoologie à l’université du Michigan. Il étudie auprès d’Helen Thompson Gaige (1890-1976) et conduit sa thèse sous la direction d’Alexander Grant Ruthven (1882-1971)[1]. Sa thèse est une étude sur genre Lampropeltis. Sa première publication date de 1914 : il y décrit deux nouvelles espèces d’algue.

De 1913 à 1916, il enseigne la zoologie au Massachusetts State College à Amherst. En 1918, il devient assistant dans la division des reptiles de la Smithsonian Institution où il travaille sous la direction de Leonhard Hess Stejneger (1851-1943). Il quitte cette fonction en 1920 pour devenir professeur de zoologie à l’université du Michigan. En 1922, il fait paraître Amphibians and Reptiles of Western Tennessee. En 1927, il prend un congé sabbatique pour voyager en Nouvelle-Zélande, en Australie, en Tasmanie. En 1935, il voyage dans le sud-ouest des États-Unis et entame l’écriture d’un manuel sur les serpents des États-Unis qui sera achevé après sa mort par Gloyd. En 1936, il devient le vice-président de l’American Society of Ichthyologists and Herpetologists.

Blanchard exerce une grande influence sur ses étudiants comme Howard Kay Gloyd (1902-1978), William Marion Clay (1906-1983) ou William Henson Stickel (1912-).

Sources[modifier | modifier le code]

Note et références[modifier | modifier le code]

  1. Il est d'ailleurs son premier doctorant.


F.N.Blanch. est l’abréviation botanique officielle de Frank Nelson Blanchard.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI