Francesc Cambó

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Francesc Cambó
Francesc Cambó en 1921
Francesc Cambó en 1921
Fonctions
Ministre de l'Équipement
23 mars 19187 novembre 1919
ministre des Finances
21 août 19218 mars 1922
Biographie
Nom de naissance Francesc Cambó i Batlle
Date de naissance 2 septembre 1876
Lieu de naissance Verges Drapeau de l'Espagne Espagne
Date de décès 30 avril 1947 (à 70 ans)
Lieu de décès Buenos Aires Drapeau de l’Argentine Argentine
Parti politique Lliga Regionalista de Catalunya

Signature

Francesc Cambó i Batlle, né le 2 septembre 1876 à Verges (province de Gérone) et mort le 30 avril 1947 (à 70 ans) à Buenos Aires (Argentine)[1], est un homme politique catalan conservateur. Il a fondé et dirigé la Lliga Regionalista, et fut ministre à plusieurs reprises.

Biographie[modifier | modifier le code]

Francesc Cambó étudie le droit, la philosophie et les lettres à l'Université de Barcelone. Il fut le mécène de beaucoup d'artistes et de mouvements culturels et fit la traduction de textes grecs et latins en catalan.

Il fonde le parti conservateur Lliga Regionalista de Catalunya en 1901, et fut conseiller de la mairie de Barcelone. Cambó est élu député de Barcelone au parlement en 1907 mais perd cette fonction en 1910.

Cambò propose le statut des autonomies pour résoudre le "problème catalan" mais il doit accepter la Mancomunitat comme solution au compromis.

Après la mort d'Enric Prat de la Riba, il devient le principal représentant de la Lliga Regionalista.

Il devient ministre de deux gouvernements espagnols dirigés par Antonio Maura, en 1918 en tant que ministre de l'Équipement puis ministre des Finances en 1921.

Il émigre à la suite de l'élection de 1931, l'année de la création de la Seconde République espagnole, qu'il perd.

En Catalogne le parti de gauche Esquerra Republicana de Catalunya gagne les élections et forme la nouvelle région autonome catalane la Generalitat de Catalunya.

Il est élu au parlement en 1933, mais perd les élections de 1936. Au début de la Guerre civile espagnole, Cambó s'exile. Peu favorable au conseil militaire, mais craignant la naissance d'une république socialiste, il se rapproche des nationalistes.

Après la guerre, Cambó vécut en Suisse, aux États-Unis et en Argentine où il finit ses jours en 1947.

Il eut de nombreuses activités artistiques et culturelles, créa la Fundacion Bernat Metge en 1922. Il écrivit divers textes comme Les Dictadures (1929) et Per la concordia (1930).

Publications[modifier | modifier le code]

Buste de Francesc Cambó situé dans la Via Laietana à Barcelone, par Victor Ochoa.
  • Actuació regionalista (1915)
  • El pesimismo español (1917)
  • Vuit mesos al ministeri de Foment (1919)
  • Visions d'Orient (1924)
  • La crise économique anglaise (1924)
  • Entorn del feixisme italià (1924)
  • La valoració de la pesseta (1929)
  • Les dictadures (1929)
  • Per la concòrdia (1929)
  • España, Cataluña y la Nueva Constitución (1929)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :