François Dvornik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

François (František) Dvorník[1], né et mort à Chomýž (Moravie), (1893-1975) est un universitaire et ecclésiastique[2] tchécoslovaque spécialiste des histoires byzantine et slave ainsi que des Églises catholique et orthodoxe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une scolarité au collège de l'archevêché de Kroměříž il fait des études à la faculté de théologie catholique d’Olomouc. Il obtient son diplôme en 1916 puis est ordonné prêtre. Après avoir été brièvement vicaire à Bílovec et Vítkov. Il poursuit ensuite des études à Prague, puis à Paris, où il s'inscrit dans plusieurs spécialités simultanément. En 1926 il soutient en Sorbonne un doctorat ès lettres.

Après son retour en Tchécoslovaquie en 1927, il reçoit son habilitation et en 1928 devient professeur d'histoire ecclésiastique à la faculté de théologie catholique de l'Université Charles de Prague.

Il est l'un des fondateurs de l'Institut d'études slaves de Prague et cofondateur de la revue scientifique Byzantinoslavica.

Au cours de la seconde Guerre mondiale, il enseigne au Collège de France et à l'École des hautes études à Paris. De 1948 à sa retraite académique en 1965, il est professeur d'études byzantines au Dumbarton Oaks Center à l'Université Harvard.

Il compte parmi les plus fameux byzantologues du monde. Au cours de sa vie, il reçoit un grand nombre de distinctions et est docteur honoris causa de nombreuses universités (notamment Paris, Londres).

Son travail sur le patriarche Photios Ier de Constantinople, fait référence.

Il meurt le 4 novembre 1975 lors d’un séjour sur les lieux de sa naissance et est enterré dans le caveau familial dans un cimetière de Bílavsko pod Hostýnem.

En 1992, l'ordre de Tomáš Garrigue Masaryk, décoration nationale tchécoslovaque, lui est remis à titre posthume.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les Slaves Byzance et Rome au IXe siècle. Paris : Librairie Honoré Champion, Édouard Champion, 1926. 360 p.
  • Život svatého Václava. Praha : Výbor jubilej. oslav, 1929. 85 s. 2. vyd. Praha : Dědictví Svatováclavské, 2001. 85 s. (ISBN 80-902946-0-X).
  • Les légendes de Constantin et de Méthode vues de Byzance. Prague : Commission byzantologique de l’Institut slave, 1933. 443 p.
  • L'œcuménicité du huitième concile : 869-870 dans la tradition occidentale du moyen âge, 1938
  • Le schisme de Photius : histoire et légende, Paris, éd. du Cerf, coll. Unam Sanctam no 19, 1950, 664 p.,
    • The photian schism : history and legend. Cambridge : Cambridge University Press, 1948. 503 p.
  • The Making of Central and Eastern Europe. London 1948. 350 p.
  • The Slavs : their early history and civilization. Boston : American Academy of Arts and Sciences. Boston : American Academy of Arts and Sciences, 1956. 394 p.
  • The idea of apostolicity in Byzantium and the legend of the apostle Andrew. Cambridge, MA : Harvard University Press, 1958. 342 p.
  • Histoire des conciles. Paris : Seuil, 1962. 190 p.
  • Byzance et la Primauté romaine. Paris : Les Éditions du Cerf, 1964. 160 p.
  • Histoire des conciles : de Nicée à Vatican II. Paris : Seuil, 1966. 181 p.
  • Se znamením kříže. Řím : Křesťanská akademie, 1967. 236 p.
  • Svatý Václav dědic České země. Řím : Křesťanská akademie, 1968. 207 p.
  • Byzantine Missions among the Slavs : SS. Constantine-Cyril and Methodius. New Brunswick, N.J. : Rutgers University Press, 1970. 484 p.
  • Les Slaves histoire, civilisation de l'Antiquité aux débuts de l'Époque contemporaine Éditions du Seuil Paris, 1970. 1196 p. (ISBN 9782020026673).
  • Origins of Intelligence Services: The Ancient Near East, Persia, Greece, Rome, Byzantium, the Arab Muslim Empires, the Mongol Empire, China, Muscovy . New York, 1974.
  • Svatý Vojtěch, druhý pražský biskup. Řím : Křesťanská akademie, 1983. 99 s. 2. vyd. Olomouc : Matice cyrilometodějská, 1997. 71 s. (ISBN 80-238-1831-7).

Liens externes et références[modifier | modifier le code]

  1. pour son prénom : la forme François est utilisé en français, et la forme Francis en anglais et dans d'autres langues
  2. Il avait rang de chanoine et appellation de Monseigneur