Fédération étudiante universitaire du Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fédération étudiante
universitaire du Québec

Logo de l’association
Cadre
But Promouvoir les intérêts des étudiantes et des étudiants universitaires
Zone d’influence Drapeau : Québec Québec
Fondation
Fondation 1989
Identité
Siège Montréal, Québec
Structure Fédération étudiante
Président Tierry Morel-Laforce
Secrétaire général Simon Amiot
Membres 13 associations membres
Site web www.feuq.qc.ca

La Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) est une fédération d'associations étudiantes universitaires au Québec, créée en .

Mission[modifier | modifier le code]

La Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) regroupe 13 associations membres et plus de 125 000 étudiants membres. Créée à la suite du dégel des frais de scolarité de 1989, elle a pour principal mandat de défendre les droits et intérêts des étudiants, notamment auprès des gouvernements, des intervenants du domaine de l’éducation et des intervenants de la société civile.

Depuis sa création, et selon son esprit, la FEUQ s’attarde à défendre ses membres pendant leur passage à l’université en revendiquant une éducation accessible et de qualité qui favorise le développement des savoir-être et savoir-faire.

La mission de la FEUQ est de représenter, par l’intermédiaire des conseils exécutifs de ses associations membres, les étudiants universitaires afin d’étudier, de promouvoir, de protéger et de développer leurs intérêts ainsi que leurs droits académiques, sociaux, culturels et économiques.

Ses objectifs sont:

  • Représenter les associations étudiantes universitaires du Québec et leurs membres aux instances pertinentes afin de faire valoir leurs positions;
  • Favoriser le cheminement académique des étudiants universitaires du Québec en travaillant à des dossiers susceptibles d’améliorer la qualité de l’enseignement et l’encadrement qui leur sont dispensés;
  • Procurer aux associations étudiantes universitaires du Québec et à leurs membres l’information la plus complète possible quant aux dossiers traités et aux moyens permettant l’amélioration de leurs conditions de vie;
  • Favoriser l’unité du mouvement étudiant du Québec.

Structure[modifier | modifier le code]

Comme son nom l’indique, la FEUQ fonctionne selon un modèle fédératif, c’est-à-dire que ses positions sont le fruit de la concertation de ses associations étudiantes membres. Les décisions de la Fédération se prennent selon le principe de la double majorité : en commissions, chaque association possède une voix, ce qui permet à tous de se faire entendre. En congrès, les propositions débattues (qui émanent des commissions) sont adoptées selon un mode semi-proportionnel. De plus, un consensus du 2/3 des voix représente la norme pour l’adoption d’une orientation, d’un document, etc. L’objectif de la Fédération par ce règlement, est d’être aussi respectueuse et représentative que possible.

L’assemblée générale annuelle (AGA)[modifier | modifier le code]

l'AGA est la plus importante instance de la Fédération étudiante universitaire du Québec puisqu’elle met un terme à l’année en cours et prépare la prochaine. C’est à l’assemblée générale que sont déterminées les grandes orientations de la Fédération pour le prochain mandat. L’AGA est également l’instance où les associations étudiantes votent pour la composition du Comité exécutif de l’année suivante.

Le comité exécutif[modifier | modifier le code]

Le comité exécutif est composé d’un président, d'un vice-président exécutif, d'un secrétaire général, d'un vice-président aux affaires universitaires, d'un vice-président aux affaires sociopolitiques, d'un président du CNCS, d'un coordonnateur aux affaires étudiantes, d'un coordonnateur aux affaires internes et d’un coordonnateur aux affaires régionales. Le rôle de l’exécutif est d’assurer le fonctionnement au quotidien de la Fédération, ainsi que le suivi des dossiers, en plus de préparer les congrès de concert avec les associations hôtes. Ce travail se fait sous le mode de la représentation des associations membres. Par ailleurs, les officiers sont aidés dans leurs tâches quotidiennes par plusieurs employés.

Le congrès[modifier | modifier le code]

Entre les assemblées générales, le congrès de la FEUQ se réunit au moins quatre fois par année, et c’est en cette instance que se prennent toutes les décisions, qu’elles soient d’ordre politique, financier, philosophique, académique ou fonctionnel, selon le mode proportionnel. Au besoin, un congrès général spécial peut être convoqué pour traiter des dossiers qui ne peuvent attendre. Aucune décision n’est adoptée sans l’approbation du deux tiers des voix; néanmoins, le consensus est valorisé et les débats se poursuivent souvent pendant de longues heures pour y parvenir.

Les commissions[modifier | modifier le code]

Toutefois, si le congrès prend les décisions finales en séance plénière, les propositions sont toujours débattues au préalable en commissions. Les commissions sont regroupées par thème et ne se chevauchent que rarement dans le temps afin de permettre aux représentants étudiants élus d’assister au plus grand nombre de réunions possibles. Seules les propositions émanant des commissions peuvent être soumises pour débat et vote en séance plénière (congrès).

La commission des affaires universitaires (CAU) traite des dossiers relatifs à l’étudiant dans sa réalité académique universitaire, tel que : les frais de scolarité, la qualité de l’enseignement, l’accessibilité aux études, la formation, etc.

La commission des affaires sociopolitiques (CASP) traite des dossiers relatifs à l’étudiant dans sa réalité de citoyen, tel que : la politique jeunesse du gouvernement, l’aide financière aux études, les affaires fédérales et internationales, l’environnement, etc.

La commission des affaires institutionnelles (CAI) traite des dossiers liés à la dynamique interne et au fonctionnement organisationnel de la Fédération, tel que les finances, les communications, les lois sur les associations étudiantes, etc.

Le CNCS[modifier | modifier le code]

Enfin, le Conseil national des cycles supérieurs de la Fédération étudiante universitaire du Québec (CNCS-FEUQ) regroupe toutes les associations composées d’étudiants des deuxième et troisième cycles universitaires (12 associations membres regroupant plus de 25 000 étudiants). Le CNCS-FEUQ traite de la recherche subventionnée, du statut des étudiants-chercheurs, de certains dossiers internes ainsi que de quelques questions à saveur sociale comme la conciliation études-famille et le celui de la santé et sécurité des étudiants universitaires. Bien qu’ayant un statut de conseil autonome, la mission du CNCS est inclusive à celle de la FEUQ.

Le conseil d’administration[modifier | modifier le code]

En dernier lieu, le conseil d’administration de la Fédération entérine toutes les décisions prises par le congrès. Son mandat est de conférer aux membres la responsabilité des actions de l’organisation et de veiller à la pérennité de la FEUQ. Composé d’un représentant (nommé) de chaque association membre, le conseil d’administration se réunit au terme de chaque congrès pour entériner les décisions qui s’y sont faites. Le conseil d’administration est aussi l’organe qui approuve les dépenses effectuées à même le fonds de campagne.

Comité exécutif[modifier | modifier le code]

Composition
Poste 2013-2014 2012-2013 2011-2012 2010-2011 2009-2010 2008-2009
Présidence Antoine Genest-Grégoire

(mai à octobre)

Tierry Morel-Laforce (novembre à avril)

Martine Desjardins Martine Desjardins Louis-Philippe Savoie Jean Grégoire David Paradis
Vice-présidence exécutive Tierry Morel-Laforce

(mai à octobre)

Vacant (novembre à avril)

Yanick Grégoire Yanick Grégoire Ariane Campeau
Vice-présidence aux affaires universitaires Xénia Reinach (mai à août) Tierry Morel-Laforce Laurent Gauthier Guillaume Houle Louis-Philippe Savoie Pascal Marchi
Vice-présidence aux affaires sociopolitiques Jonathan Bouchard Thomas Briand-Gionest (Démission en avril) Ariane Campeau Mathieu Oligny Daniel Pierre-Roy Daniel Pierre-Roy
Secrétariat général Simon Amiot (Vacant) Ghita El Jihad Lysiane Boucher
Vice-présidence aux affaires institutionnelles Poste scindé (vice-président exécutif et secrétaire général) Poste scindé (vice-président exécutif et secrétaire général) Poste scindé (vice-président exécutif et secrétaire général) Poste scindé (vice-président exécutif et secrétaire général) Mathieu Oligny

Jean-Daniel Fortin (mai à octobre)

Philippe Brisson
Coordination aux affaires internes et aux communications Aboli Aboli Aboli Aboli

Mathieu Oligny (mai à janvier)

Ariane Campeau Jean Grégoire
Coordination aux affaires internes Léonard Leprince Cameron Monagle Maxime Clément Maxime Clément
Coordination aux affaires étudiantes Alexandre Goyer Leonard Leprince (février) David Charbonneau David Charbonneau
Coordination aux affaires régionales Annie Marier (janvier à avril) Simon Amiot Tommy Girouard-Belhumeur Valérie Lusignan Simon Lapierre Jean-Daniel Fortin
Coordination aux affaires fédérales et internationales Aboli Aboli Aboli Aboli Lysiane Boucher Guillaum Dubreuil (mai à août)
Présidence du CNCS Marc-André Legault Marc-André Legault (Vacant) Laurent Viau Olivier Beaulieu-Mathurin Olivier Beaulieu-Mathurin
Vice-présidence du CNCS Maryse Tétreault Leah Freeman (À partir de novembre)

Associations membres[modifier | modifier le code]

Répartition des associations membres de la FEUQ selon les régions.
Répartition des associations membres de la FEUQ selon les régions.

Les associations étudiantes suivantes sont membres de la FEUQ:


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Site officiel — Fédération étudiante universitaire du Québec