Elizabeth Jennings

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Elizabeth Jennings (18 juillet 192626 octobre 2001), est une poétesse anglaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jennings est née à Boston, dans le Lincolnshire. Lorsqu’elle avait six ans, sa famille emménagea à Oxford, où elle demeura jusqu’à la fin de ses jours[1]. Elle intégra plus tard le St Anne's College de l'université d'Oxford.

À l’issue de ses études, elle devint bibliothécaire[2].

Les premières poésies de Jenning furent publiées dans des journaux tels que l’Oxford Poetry, le New English Weekly, The Spectator, l’Outposts, ou encore le Poetry Review, mais elle ne publia aucun véritable ouvrage avant ses 27 ans.

Gerard Manley Hopkins, Auden, Robert Graves, et Edwin Muir ont été les poètes lyriques qui l’ont influencée[1].

Son deuxième livre, A Way of Looking, remporta le prix Somerset Maugham. L’argent qu’elle gagna à cette occasion lui permit de passer trois mois à Rome. Ce séjour, propice à une révélation mystique, marqua un tournant dans sa carrière[1].

Sa verve poétique, plus traditionnelle que novatrice, demeure célèbre pour son lyrisme et la maîtrise des règles de forme[1]. Son œuvre fait montre d’une simplicité de versification caractéristique des poètes membres du mouvement britannique The Movement : Philip Larkin, Kingsley Amis, et Thom Gunn[1].

Sa santé mentale a toujours été fragile ; mais elle a toujours soutenu que si certains de ses accès ont contribué à son inspiration poétique, ses œuvres ne doivent cependant pas être considérées comme autobiographiques. Elles sont, en outre, essentiellement empreintes de références catholiques[1].

Elle mourut à l’âge de 75 ans dans une maison de repos à Bampton, dans l’Oxfordshire, et a été enterrée à Oxford au cimetière de Wolvercote.

Honneurs et distinctions[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Recueils de poésies[modifier | modifier le code]

  • Poems, Oxford, Fantasy Press, 1953.
  • A Way of Looking, Londres, André Deutsch, 1955.
  • A Sense of the World, Londres, André Deutsch, 1958.
  • Song For a Birth or a Death, Londres, André Deutsch, 1961.
  • The Sonnets of Michelangelo (traduit par Jennings), Londres, Folio Society, 1961.
  • Recoveries, Londres, André Deutsch, 1964.
  • The Mind has Mountains, Londres, Macmillan, 1966.
  • The Secret Brother and Other Poems for Children, Londres, Macmillan, 1966.
  • Collected Poems 1967, Londres, Macmillan, 1967.
  • The Animals’ Arrival, Londres, Macmillan, 1969.
  • Lucidities, Londres, Macmillan, 1970.
  • Relationships, Londres, Macmillan, 1972.
  • Growing Points, Cheadle, Carcanet, 1975.
  • Consequently I Rejoice, Cheadle, Carcanet, 1977.
  • After the Ark, Oxford University Press, 1978.
  • Selected Poems, Cheadle, Carcanet, 1979.
  • Moments of Grace, Manchester, Carcanet, 1980.
  • Celebrations and Elegies, Manchester, Carcanet, 1982.
  • Extending the Territory, Manchester, Carcanet, 1985.
  • Collected Poems 1953-1985, Manchester, Carcanet, 1986.
  • Tributes, Manchester, Carcanet, 1989.
  • Times and Seasons, Manchester, Carcanet, 1992.
  • Familiar Spirits, Manchester, Carcanet, 1994.
  • In the Meantime, Manchester, Carcanet, 1996.
  • A Spell of Words: Selected Poems for Children, Londres, Macmillan, 1997.
  • Praises, Manchester, Carcanet, 1998.
  • Timely Issues, Manchester, Carcanet, 2001.
  • New Collected Poems, Manchester, Carcanet, 2001.
  • Elizabeth Jennings: The Collected Poems, Manchester, Carcanet, 2012.

Anthologies et choix de poèmes[modifier | modifier le code]

  • The Batsford Book of Children’s Verse (illustré), Londres, Batsford, 1958.
  • An Anthology of Modern Verse: 1940-1960, Londres, Methuen, 1961.
  • Wuthering Heights and Selected Poems by Emily Brontë, Londres, Pan Books, 1967.
  • A Choice of Christina Rossetti’s Verse, Londres, Faber and Faber, 1970.
  • The Batsford Book of Religious Verse, Londres, Batsford, 1981.
  • A Poet’s Choice, Manchester, Carcanet, 1996.

Essais[modifier | modifier le code]

  • « The Difficult Balance », London Magazine, vol. 6, no 9, 1959, p. 27–30.
  • « The Restoration of Symbols: The Poetry of David Gascoyne », Twentieth Century, no 165, juin 1959, p. 567–577.
  • Let’s Have Some Poetry! (pour enfants), Londres, Museum Press, 1960.
  • « Poetry and Mysticism: on re-reading Bremond », Dublin Review (en), no 234, 1960, p. 84–91.
  • « The Unity of Incarnation: a study of Gerard Manley Hopkins », Dublin Review, no 234, 1960, p. 170–184.
  • Every Changing Shape: Mystical Experience and the Making of Poems, Londres, André Deutsch, 1961 ; Manchester, Carcanet, 1996 (ISBN 978-1-85754-247-9).
  • Poetry Today (British Council and National British League), Londres, Longmans, Green and Co., 1961.
  • « Emily Dickinson and the Poetry of the Inner Life », Review of English Literature, vol. 3, no 2, avril 1962, p. 78–87.
  • Frost (Robert Frost), Edinburgh, Oliver and Boyd, 1964.
  • Christianity and Poetry, Londres, Burns & Oates, 1965.
  • Reaching into Silence: a study of eight twentieth-century visionaries, New York, Barnes & Noble, 1974.
  • Seven Men of Vision: an appreciation, Londres, Visa Press, 1976.
  • « The State of Poetry », Agenda, vol. 27, no 3, automne 1989, p. 40–41.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Elizabeth Jennings » (voir la liste des auteurs)

  1. a, b, c, d, e, f et g Jeni Couzyn, Contemporary Women Poets. Bloodaxe, 1985, p. 98-100
  2. Profile at the Poetry Archive.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :