El Gran Combo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

El Gran Combo de Puerto Rico est une formation musicale de salsa qui se constitue après la dissolution du Combo de Rafael Cortijo en 1962.

Ce groupe est nommé "El Gran Combo" par l'imprésario Rafael Alvarez Guedes, qui a contribué à la production de l'album "Menéame los mangos". Les membres du groupe incluent Rafaél Ithier, Eddie Pérez, Héctor Santos, Kito Vélez, Martín Quiñones, Miguel Cruz et Roberto Roena et l'artiste dominicain Josíto Mateo.

Leur première intervention publique eu lieu au "Rock and roll Club" à Bayamó (Porto Rico). Leurs apparitions à la radio et à la télévision confirment la découverte de cette formation musicale.

Le chanteur Chiqui Rivera quitte le groupe et est remplacé par Junior Montañez, remarqué pour sa performance vocale lors d'une émission de radio où il avait chanté une chanson de Bobby Capó. Peu de temps après, il s'est fait appeler Andy Montañez. Roberto Roena rejoint le groupe et lui reste fidèle pendant les sept années suivantes, jusqu'à ce qu'il ait formé son propre groupe, l'Apollo Sound.

Le premier album du groupe "Acángana" sort en 1963, seulement deux jours avant l'assassinat du Président des États-Unis John F. Kennedy. Après cet événement, la distribution de l'album à Porto Rico a été suspendue, mais l'album est distribué au Mexique, au Panama et au Venezuela où l'album est largement diffusé. L'album est ensuite distribué à New York puis à Porto Rico, où il devient disque d'or.

Le groupe obtient un grand succès dans des concerts dans des dancings latinos partout à New York tels que le Palladium Ballroom, dans le centre de Manhattan et El Caborrojeño, l'année après la sortie de ce premier album.

Ce succès a frayé la voie à des performances semblables dans d'autres pays, tels que la République dominicaine, Panama, la Colombie et le Venezuela. Dans toute l'Amérique latine, l'album se classe en tête des charts.

Cette popularité permet au groupe de gagner un contrat exclusif avec la télévision portoricaine sur "El Show de las 12". La popularité s'ensuivant du spectacle à la télé a augmenté la demande du groupe dans tous les sortes de danses et des événements de musique et a poussé les ventes de leur album encore plus haut.

La survie du groupe est mise à l'épreuve deux ans plus tard avec le départ et le remplacement de plusieurs de ses membres. Roberto Roena et Elías Lopés sont remplacés par Serrano Edwin Cortés. Héctor Santos et Víctor Pérez sont aussi partis et sont remplacés de José Duchesne et Mike Torres, remplacé plus tard par Tommy Sánchez. Plus tard, Edwin Cortés est parti et a été remplacé de Gerardo Cruz, qui est resté avec le groupe pendant les dix années suivantes. Malgré ces changements, le groupe a prospéré et obtient le prix Agueybaná de Oro à Porto Rico, en tant que meilleur groupe en 1969.

La décennie suivante commencé avec encore plus de changements avec le remplacement de Milton Correa par Miguel Marrero. Mike Ramos est arrivé pour remplacer Mike Torres et a été par la suite remplacé par Alfredo (Taty) Maldonado.

Le groupe connait une gloire internationale.

Les problèmes avec des labels discographiques ont amené le groupe à produire leurs albums en tant qu'artistes indépendants, forçant un des membres à hypothéquer sa maison pour financer les charges liée à la production. Cela a abouti à la création de leur propre label: EGC et sa première production : l'album "El Momo d'Oro".

En 1971, le trombone, joué par Epifanio (Fanny Ceballo), a fait son apparition dans le groupe.

Fanny Ceballo est resté avec le groupe jusqu'à sa mort du cancer en 1991.

Le premier album montrant ce nouveau son était De punta en punta qui a inclus des hits classiques tels que "Don Goyo", "Achilipú" et "Le dicen papá".

L'album a gagné le prix du meilleur album au festival du disque d'or de Miami.

Peu de temps après, Pellín Rodríguez quitte le groupe et entame une carrière solo, il est remplacé par Marcos Montañez, le frère d'Andy Montañez, qui a travaillé avec le groupe pendant seulement six mois, lui-même remplacé par le sonero virtuose : Charlie Aponte.

En 1975, Miguel Cruz, un des membres fondateurs du groupe, démissionne le groupe pour des raisons de santé et est remplacé par Fernando Pérez.

L'année suivante le groupe a été récompensé à la Nouvelle Orléans et a obtenue la récompense présidentielle du Venezuela du meilleure orchestre de musique international en 1977.

Mais cette année aussi a vu le départ à la retraite de Martin Quiñones et le départ d'Andy Montañez, qui est parti pour chanter avec le groupe vénézuélien La Dimensión Latina.

Remplacer Andy fut difficile, Jerry Rivas a fait preuve talents suffisants pour le faire.

La sortie du disque d'or "El Gran Combo en Las Vegas" en 1978 a apaisé les craintes de ceux qui s'inquiétaient des changements des membres du groupe À la fin des années 1970, l'orchestre a gagné d'autres récompenses, dont celle de l'Institut Portoricain de la Culture.

Dans les années 1980 est sorti un autre album disque d'or : "Aquí no se sienta nadie" suivi d'une tournée au Pérou, couronné de succès. L'année suivante ils ont pénétré le marché mexicain et obtenu la récompense Silver Caldendar Award.

Pour leur 20e anniversaire, le groupe a reçu plusieurs récompenses locales et internationales, telles que "El Congo d'Oro" en Colombie, celle du Sénat de Porto Rico et un autre de la ville de Dorado et le Prix Paoli. Deux ans plus tard ils ont visité l'Alaska, apportant le son chaud de la salsa à ce climat neigeux et produit l'album "Breaking the Ice - El Gran Combo en Alaska" qui a été nommé pour un Grammy. Cette année l'orchestre a encore gagné le Prix Paoli. Leur succès était à ce moment-là vraiment international : Royaume-Uni, Suisse, Pays-Bas, Allemagne, Espagne, Argentine, Venezuela, Japon, États-Unis et ailleurs dans le monde entier.

En 1982, ils ont triomphalement célébré leur 25e anniversaire au Madison Square Garden de New York, pour un concert historique. L'événement a été bientôt suivi par encore plus de récompenses telle que "El Guayaquil Luminoso" de l'Équateur, le "Premio Aplausos" du meilleur groupe, la Chambre des députés de Porto Rico et un autre des villes de Bayamón et de Juncos.

Cinq ans plus tard, pour leur 30e anniversaire, des événements spéciaux semblables ont été planifiés pour célébrer l'occasion. Des célébrations ont eu lieu à Madrid où les spectateurs et la presse ont se sont extasiés. De retour à Porto Rico, le Sénat leur a attribué une résolution proclamant le groupe "Ambassadeurs de Notre Musique". L'ultime étape de cette célébration était un concert dans le stade de Hiram Bithorn de San Juan avant 30 000 fans, rejoints par Andy Montañez, Gilberto Santa Rosa, Jerry Rivera, Alex D'Castro, Johnny Ventura et La Sonora Ponceña.

Parmi leurs succès[modifier | modifier le code]

No hay cama pa' tanta gente, Brujeria, El Menú, Timbalero (Para los rumberos, 79), La Muerte, Aguacero

Des artistes ont rendu hommage au Gran Combo :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]