Dominique Rollin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dominique Rollin
Image illustrative de l'article Dominique Rollin
Lors des Quatre jours de Dunkerque 2011
Informations
Nom Rollin
Prénom Dominique
Date de naissance 29 octobre 1982 (1982-10-29) (31 ans)
Pays Drapeau du Canada Canada
Équipe amateur
2006 VC Roubaix
Équipe professionnelle
2002
2007

2008
2009-2010
2011
2012
01.2013-06.2013
06.2013-12.2013
Sympatico-Jet Fuel Coffee
Kodakgallery.com-Sierra Nevada Brewing Co.
Toyota-United
Cervélo Test
FDJ
FDJ-BigMat
FDJ
FDJ.fr
Principales victoires
MaillotCanadá.PNG Champion du Canada sur route (2006)

Dominique Rollin, né le 29 octobre 1982 à Boucherville au Canada, est un coureur cycliste canadien. Il est passé professionnel en 2002 dans l'équipe Sympatico-Jet Fuel Coffee.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dominique Rollin pratique le cyclisme à partir de l'âge de onze ans au club de Montérégie. Dans l'enseignement secondaire, il intègre le programme sport études de l’école secondaire de Mortagne, à Boucherville, dirigé par Pierre Lemay qui est son entraîneur en club[1]. Repéré par le sélectionneur national Jacques Landry, il court en Europe avec l'équipe du Canada à partir de 1999[2]. En 2001 et 2002, il court pour l'équipe Jet Fuel, alors seule équipe canadienne professionnelle[1].

En 2003, Dominique Rollin intègre l'UVC Aube-Troyes, un club français. « J’ai fait le saut en Europe parce que c’est là que ça se passe. Ici, je peux prendre part à des épreuves de haut calibre tout au long de l’année. Le problème avec mon ancienne équipe est que même si je participais à des bonnes courses en Amérique du Nord, il y avait toujours des temps morts. Ce n’était pas l’idéal pour garder un bon rythme tout au long de l’année jusqu’aux championnats du monde. »[3]. Avec son club, il gagne une étape du Tour de l'Indre et est troisième du Chrono champenois. Il est champion du Canada du contre-la-montre espoirs en juin. En octobre, il participe aux championnats du monde sur route, à Hamilton, dans l'Ontario. Avec l'Ontarien Chris Isaac, il y représente le Canada lors du contre-la-montre des moins de 23 ans. Ils obtiennent tous deux un résultat décevant, finissant 41e et 42e, sur 45 participants. Sur le même parcours, Rollin avait mis deux minutes de moins pour devenir champion du Canada quelques mois plus tôt[4],[5],[6]. L'année suivante, Dominique Rollin court pour l'USSAP Barentin, club de Division nationale 1. Il gagne la première édition de La Gainsbarre et conserve le titre national acquis l'année précédente. Il se classe deuxième de Paris - Mantes-en-Yvelines Espoirs. Aux championnats du monde sur route à Vérone, en Italie, il est 40e du contre-la-montre des moins de 23 ans[7].

Après deux saisons au sein d'équipes amateurs françaises, il se trouve sans équipe en 2005 et revient au Québec. Il y court pour l'équipe Gypco-Télé-annonce[1] et remporte la Classique Montréal-Québec Louis Garneau. En novembre, il est contacté par Cyrille Guimard qu'il rejoigne le Vélo-Club de Roubaix Lille Métropole[2]. En fin d'année 2006, il apprend dans la presse que Roubaix Lille Métropole envisage de devenir une équipe professionnelle en 2007. Voyant un manque de respect, il met alors fin aux négociations en cours quant à son maintien dans l'équipe[2].

En 2007, Dominique Rollin devient professionnel au sein de l'équipe Kodakgallery.com-Sierra Nevada Brewing Co.. Il remporte neuf courses durant cette saison[2] et se classe troisième de la première édition du Tour du Missouri.

L'équipe Kodakgallery.com-Sierra Nevada Brewing Co. disparaît en fin d'année. Rollin est alors recruté pour 2008 par l'équipe américaine Toyota-United[2]. Scott Moninger, directeur sportif de cette équipe, estime que son profil de coureur complet est idéal pour le circuit américain[8]. Il gagne le Tour de New York. En septembre, il forme avec Michael Barry et Christian Meier l'équipe du Canada lors du championnat du monde sur route à Varèse en Italie. Il ne termine pas cette course.

En 2009, Dominique Rollin est recruté par la nouvelle équipe Cervélo, qui a le statut d'équipe continentale professionnelle. En début d'année, il est quatrième d'une étape de Tirreno-Adriatico, cinquième du Tour de Drenthe, troisième du Grand Prix de l'Escaut derrière les sprinters Alessandro Petacchi et Kenny van Hummel. Il souffre d'une mononucléose en cours de saison et doit se reposer pendant deux mois[9]. Neuvième du classement général du Tour du Limousin en août, il dispute le Tour d'Espagne, son premier grand tour, qu'il quitte lors de la treizième étape. Il est le troisième Québécois à participer à un grand tour[10],[11]. En octobre 2010, il dispute le championnat du monde sur route à Melbourne, avec Christian Meier et Svein Tuft, et ne la termine pas. Une semaine plus tard, il se classe sixième de la course en ligne des Jeux du Commonwealth.

En fin d'année 2010, l'équipe Cervélo est dissoute. Dominique Rollin est recruté pour deux ans par l'équipe française FDJ, qui évolue dans le World Tour[12], [13].

Dominique Rollin est entraîné par Brian Walton[11].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats dans les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Profil de coureur : Dominique Rollin », sur reocities.com,‎ 16 août 2005 (consulté le 18 janvier 2013)
  2. a, b, c, d et e (en) « Dominique Rollin – Bring it on », sur roadbikereview.com,‎ 11 février 2008 (consulté le 27 décembre 2012)
  3. http://veloptimum.net/Sportcom/velo/3/4avr/25.htm
  4. (en) « Fothen adds to Germany's gold haul », sur cyclingnews.com,‎ 8 octobre 2003 (consulté le 27 décembre 2012)
  5. « Peut-on être déçu ? », sur laflammerouge.com,‎ 7 octobre 2003 (consulté le 27 décembre 2012)
  6. « HAMILTON - Les Allemands sont sortis grands gagnants de cette première journée de compétition. », sur oocities.org (consulté le 27 décembre 2012)
  7. (en) « Speedy Slovenian Brajkovic slaps down favourite Dekker », sur cyclingnews.com,‎ 27 septembre 2004 (consulté le 18 janvier 2013)
  8. (en) « Toyota-United signs Rollin », sur cyclingnews.com,‎ 9 novembre 2007 (consulté le 27 décembre 2012)
  9. « Dominique Rollin inscrit au Tour d'Espagne », sur lapresse.ca,‎ 14 août 2009 (consulté le 27 décembre 2012)
  10. Pierre Gachon a été le premier, en prenant le départ du Tour de France 1937. Gianni Vignaduzzi a été le deuxième 57 ans plus tard, au Tour d'Espagne 1994.
  11. a et b « Dominique Rollin est confirmé au Tour d'Espagne », sur lapresse.ca,‎ 24 août 2009 (consulté le 27 décembre 2012)
  12. « Dominique Rollin signe avec la FDJ », sur lapresse.ca,‎ 18 octobre 2010 (consulté le 27 décembre 2012)
  13. (en) « Rollin signs two-year deal with FDJ », sur cyclingnews.com,‎ 18 octobre 2010 (consulté le 21 octobre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :