Discworld II : Mortellement vôtre !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Discworld II
Mortellement vôtre !
Éditeur Psygnosis (PC, PlayStation)
Sega (Saturn)
Développeur Perfect Entertainment
Concepteur Gregg Barnett

Date de sortie 1996
Genre Aventure
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme DOS, Windows, PlayStation, Saturn
Média CD-ROM
Langue français intégral
Contrôle Souris, manette

Évaluation ESRB: Teen (13+)
USK: 6+

Discworld II : Mortellement vôtre ! est un jeu vidéo d'aventure développé par Perfect Entertainment et édité par Psygnosis en 1996 sous DOS et Windows. Il a été adapté en 1997 sur PlayStation et Saturn. C'est la seconde adaptation en jeu vidéo d'aventure en point-and-click basée sur l'univers du Disque-monde de Terry Pratchett.

Intrigue[modifier | modifier le code]

Suite à une explosion provoquée par Rincevent et son compère le bibliothécaire orang-outan, La Mort décide de quitter son travail et de se prélasser à XXXX (se lit Quatrix), ce qui empêche de plus en plus de non-vivants (et non-morts qui plus est) de reposer en paix.

Rincevent est maintenant de corvée. Sa tache : ramener de gré ou de force la Mort à son poste.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Il est possible, en effectuant une petite manipulation de se retrouver projeté au cours d'une cutscene hilarante dans le premier Discworld au sein de la chambre de Rincevent. Le héros aura de curieuses paroles à l'égard de son « soi » du passé.

Pour ceux qui aimeraient la connaitre, la voici :

  1. Se retrouver dans les bois des elfes
  2. Cliquer sur les pierres du fond sans écourter les animations lorsque Rincevent entre
  3. Recommencer cinq fois

Il est possible de refaire et d'avoir plusieurs "conversations" avec les deux Rincevents.

  • On peut trouver parfois au sein de certains personnages ou de certaines situations des références aux Monty Python, comme par exemple le « collecteur de mort » que l'on aperçoit dans Sacré Graal ! ou la scène de la lapidation tirée directement de La Vie de Brian.
  • Le personnage du croque-mitaine peureux ou encore celle du bouffon – tué par le dragon dans le premier opus – refont des apparitions au sein du jeu.
  • La fin du jeu fait référence au film King Kong.
  • Dans la version française Roger Carel prête sa voix à Rincevent et Joëlle Guigui à Suzanne (La petite fille de La Mort)
  • La scène d'introduction est une parodie d'un film de la franchise L'Arme fatale