Deep Space Climate Observatory

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le satellite Deep Space Climate Observatory

Deep Space Climate Observatory (DSCOVR) (Observatoire du climat dans l'espace lointain, anciennement appelé programme Triana) est un satellite développé par la NASA en réponse à une demande d'Al Gore à l'époque où celui-ci était vice-président démocrate des États-Unis en 1998. DSCOVR, positionné au point de Lagrange L1 à une distance d'1,5 million de kilomètres, devait fournir en permanence une vue complète en temps réel de la face éclairée de la Terre mise à disposition sur Internet.

L'intention de Al Gore, fortement mobilisé par la question du changement climatique, était de réveiller les consciences en fournissant une image actualisée de La Bille bleue [1] mais également en fournissant un baromètre du réchauffement climatique par le biais d'un satellite à faible coût (initialement 35 millions $). Au cours du développement du projet, profitant de la position idéale que devait occuper le satellite, des objectifs scientifiques ont été ajoutés permettant d'évaluer les principaux paramètres susceptibles de modifier le système climatique terrestre : énergie solaire atteignant la Terre, rayonnement solaire réfléchi par la Terre (facteur jouant un rôle déterminant dans le climat), mouvements des nuages, état de la végétation terrestre et quantité de rayons ultraviolets atteignant la surface de la planète à travers la couche d'ozone. Avec l'instrumentation scientifique associée à ces objectifs, le budget du projet a été réévalué à 100 millions $.

Le projet a été victime en phase de développement de l'opposition du républicains qui jugeait le projet jugé plus politique que scientifique. À l'époque le Congrès demanda à la National Academy of Sciences d'analyser la valeur scientifique de ce projet. Le rapport détermina qu'il était « fort et vital »[2]. Mais le blocage budgétaire ayant été maintenu par l'opposition, le satellite qui devait être lancé en 2003 fut placé en stockage en attendant qu'un financement complémentaire puisse être trouvé.

En novembre 2008 le satellite a été reconditionné pour un lancement par une fusée Delta II ou Falcon 9[3], [4]. L'administration du président Obama espère pouvoir obtenir le budget nécessaire en s'appuyant sur le fait que DSCOVR pourrait remplacer l'observatoire spatial solaire Advanced Composition Explorer touché par l'obsolescence[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Warren Leary, « Politics Keeps a Satellite Earthbound », The New York Times,‎ June 1, 1999 (consulté le 24 July 2009)
  2. (en) « NASA's Triana Mission Scientific Evaluation Completed », NASA,‎ 8 mars 2000 (consulté le 3 février 2008)
  3. (en) « Mothballed satellite sits in warehouse, waits for new life »,‎ 1 mars 2009 (consulté le 1 mars 2009)
  4. (en) « NEWS: Triana/DSCOVR Spacecraft Successfully Revived from Mothballs »,‎ 15 février, 2009 (consulté le 7 septembre 2009)
  5. (en) « NOAA taps DSCOVR satellite for space weather mission »,‎ 21 février 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]