Cotton Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

40° 49′ 08″ N 73° 56′ 13″ O / 40.819, -73.937 ()

Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le club de jazz. Pour le film Cotton Club de Francis Ford Coppola, voir Cotton Club (film).

Le Cotton Club est une salle de concert et un dancing du quartier de Harlem à New York qui fonctionna pendant et après la Prohibition.

Historique[modifier | modifier le code]

Alors que le club se distinguait par les meilleurs musiciens noirs de l'époque tels que Duke Ellington, Cab Calloway, Louis Armstrong ou Ethel Waters, il refusait généralement l'entrée aux Noirs. Durant l'âge d'or, le club était utilisé en tant que lieu de rendez-vous chic dans le cœur de Harlem, présentant régulièrement les dimanches les célébrités noctambules tel que Jimmy Durante, George Gershwin, Al Jolson, Mae West, Irving Berlin, Moss Hart, le maire de New York Jimmy Walker et bien d'autres encore.

Le champion poids lourd Jack Johnson ouvrit le Club de Luxe à la 142e rue et l'Avenue Lenox à Harlem en 1920. Owney Madden (en), un contrebandier et gangster connu reprit le club en 1923 alors qu'il était emprisonné à Sing Sing et changea son nom en Cotton Club. Le club a été fermé brièvement en 1925 à cause de la vente d'alcool, mais a rouvert plus tard sans ennuis. Les danseuses et stripteaseuses se produisirent à la prison de Sing Sing où était emprisonné Owney Madden, jusqu'à sa libération en 1933.

Artistes et musiciens qui se sont produits au Cotton Club[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]