Copșa Mică

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Copșa Mică
Blason de Copșa Mică
Héraldique
Administration
Pays Roumanie Roumanie
Région Transylvanie
Département Sibiu
Maire
Mandat
Mihalache Daniel Tudor Parti National Libéral
2008
Indicatif téléphonique international +(40)
Démographie
Population 5 441 hab.
Densité 210 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 06′ N 24° 12′ E / 46.1, 24.2 ()46° 06′ Nord 24° 12′ Est / 46.1, 24.2 ()  
Superficie 2 590 ha = 25,9 km2
Divers
Cours d'eau Târnava Mare
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (administrative)

Voir la carte administrative de Roumanie
City locator 14.svg
Copșa Mică

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (relief)

Voir la carte topographique de Roumanie
City locator 14.svg
Copșa Mică
Liens
Site web http://www.copsa-mica.ro

Copșa Mică (allemand : Kleinkopisch, hongrois : Kiskapus) est une ville du județ de Sibiu, en Transylvanie, Roumanie. Elle se situe au nord de Sibiu, 33 km à l'est de Blaj et 12 km au sud-ouest de Mediaș.

Usine à Copsa Mica

La ville est connue comme l'une des plus polluées d'Europe jusque dans les années 1990, en raison des émissions de deux usines. L'une, ouverte de 1936 à 1993, produisait du noir de carbone pour les teintures. Ses émissions ont pollué la région pendant près de soixante ans, déposant de la suie sur les maisons, les arbres, les animaux et pénétrant dans les poumons, faisant baisser l'espérance de vie dans cette région du pays. Les traces laissées par ces décennies de dépôts sont toujours visibles.

L'autre source de pollution, moins visible mais dont les effets sont encore plus graves sur la santé des résidents, était l'usine Sometra, un haut fourneau dont les émissions ont contribué à augmenter de façon importante les maladies respiratoires et l'impuissance sexuelle, abaissant ainsi l'espérance de vie de neuf ans sous la moyenne roumaine.

Le chanteur Denez Prigent a consacré une chanson (gwerz), Copsa Mica, à la situation des habitants de la ville, forcés de travailler dans ces usines qui les tuent.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :