Racovița

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Racovița
Blason de Racovița
Héraldique
Administration
Pays Roumanie Roumanie
Région Transylvanie
Département Sibiu
Maire
Mandat
Florina Peciu-Florianu Parti démocrate-libéral
2008 - 2012
Code postal 557195
Indicatif téléphonique international +(40)
Démographie
Population 2 884 hab. (2002)
Densité 84 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 40′ 45″ N 24° 20′ 38″ E / 45.679167, 24.343889 ()45° 40′ 45″ Nord 24° 20′ 38″ Est / 45.679167, 24.343889 ()  
Altitude 385 m
Superficie 3 450 ha = 34,5 km2
Divers
Cours d'eau Olt
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (administrative)

Voir la carte administrative de Roumanie
City locator 14.svg
Racovița

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (relief)

Voir la carte topographique de Roumanie
City locator 14.svg
Racovița
Liens
Site web La Mairie de Racovița

Racovița (en hongrois Oltrákovica, en hongrois colloquial Rákovica, en allemand Rakovitza, et en dialecte saxon de Transylvanie Rakevets) est une commune du județ de Sibiu, en Transylvanie, Roumanie.

La première attestation documentaire du village a été découverte dans un papier de donation du voïévode Jean de Hunedoara, daté le 22 mai 1443. Concernant l’église, le village est mentionné, pour la première fois, dans un document du 8 juillet 1647, qui était émané par le prince Georges Ier Rákóczi. Celui-ci a nommé le pope[1] Ion de Țichindeal archidiacre sur 17 paroisses situées autour de Sibiu, parmi lesquelles Racovița. La riche histoire du village est liée notamment de la création de la frontière militaire transylvaine par l’impératrice Marie Thérèse d’Autriche, en 1765, Racovița faisant partie de la VIIe Compagnie du Premier Régiment de Frontière de Orlat[2].

Les gardes de frontières et la population de Racovița ont participé activement aux événements révolutionnaires de 1848, et après la suppression de la frontière militaire en 1851, le village a eu une série de personnalités qui se sont impliquées dans la gestion du Fond scolastique de l’ancien régiment de Orlat, notamment les membres actifs de l’Association transylvaine pour la littérature roumaine et la culture du peuple roumain (ASTRA).

Pendant la Première Guerre mondiale, Racovița s’est remarquée par la vaillance des soldats envoyés sur les Fronts de la Pologne russe, de la Galicie, de l’Albanie, de l’Italie, de la Serbie et même en France, de 1914 jusqu'à la Grande Union[3] de 1918.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village de Racovița est situé au pied du sommet Suru (2 281 m), sur la zone de contact entre les collines pré-montanes des Monts Făgăraș et la terrasse basse, alluvionnaire, du rive gauche de l’Olt, à une altitude de 385 mètres[4]. La localité est située à la limite nord et nord-est de la ville d’Avrig, limite qui se prolonge de la confluence de la vallée de Mârșa avec l’Olt jusqu’au Sommet de Sorlița, limite qui avait été tracée après l’an 1200[5] et marquée par des bornes nommées « morminți » . D’ici commence la limite avec le village Sebeșu de Sus, qui descend vers le sud-ouest, continuée par le ruisseau Hotărel, jusqu'à l’embouchure dans la rivière de l’Olt.

Vers l’ouest, la limite avec la ville de Tălmaciu est formée par le pic « Cioru » (541 m), continuée par Brătianu, et vers le village de Bradu, la limite est faite par la rivière de l’Olt.

La surface de la localité est de quelque 34,5 km2 et ses coordonnées géographiques sont : 45°40’45’’ latitude nord, correspondante a la ville de Focșani, et 24°20’38’’ longitude est, correspondante a la ville de Râmnicu Vâlcea.

Quelques distances jusqu’aux localités proches :

À la proximité de la localité passe le chemin de fer SibiuFăgărașBrașov.

Monuments[modifier | modifier le code]

  • L'Église “Sainte-Trinité[6], consacrée en 1887 par le métropolite gréco-catholique Ioan Vancea (ro)[7], a été donnée à l'Église orthodoxe roumaine par les autorités communistes roumaines de l'époque, à la suite du Décret N°. 358 d'interdiction de l'Église roumaine unie à Rome (gréco-catholique) du 1er décembre 1948.
  • Le Monument aux héros roumains de la Première et de la Seconde Guerre mondiale. L'obélisque a une hauteur de 5,5 m et un socle de 2,2 m, réalisé en pierre de rivière, plaqué du marbre. L'obélisque a une clôture de filet de fil de fer au cadre métallique. Sur la façade du Monument, il y a inscrits les noms des 46 héros roumains tombés entre 1914-1918, ainsi que les noms des 18 héros roumains tombés entre 1941-1944. Sur la plaque de marbre, il y a, de même, un écrit mémorial qui contient le texte suivant: « Veșnică să fie pomenirea eroilor din Racovița morți în Primul Război Mondial 1914-1918 și a soldaților români căzuți pentru întregirea neamului românesc, pe hotarele comunei noastre în anul 1916. Căminul cultural „Astra“ Racovița »[8].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prêtre orthodoxe
  2. Orlat est une localité située sur la rivière de Cibin, à 17 km ouest de Sibiu, à une altitude de 483 mètres.
  3. L'Union de la Transylvanie à la Roumanie du 1er décembre 1918
  4. L'altitude, d'après "Touristenkarte der Section "Hermannstadt" de S.K.V, Blatt II (Fogarascher Gebirge), Hermannstadt, 1921.
  5. Vd. S. Lupșa, Satul lui Gheorghe Lazăr, in "Mitropolia Ardealului", VII, nr. 7-8/1962, p. 483, n. 5.
  6. En roumain: Biserica "Sfânta Treime"
  7. Ioan Vancea est né le 18 mai 1820 et il est mort le 31 juillet 1892. Il a été prêtre, évêque et métropolite gréco-catholique roumain.
  8. En traduction française: « Éternel soit le souvenir des héros de Racovița morts pendant la Première Guerre mondiale 1914 - 1918 et des soldats roumains tombés, pour le complètement de la nation roumaine, sur le territoire de notre commune, en 1916. Le Foyer culturel "Astra" Racovița »

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Cornel Lupea (ro) - "Racovița - Monografia unei străvechi așezări sibiene", Casa de presă și Editura Tribuna, Sibiu, 1995.
  • Cornel Lupea - "Racovița - Monografia unei străvechi așezări sibiene", vol. I - III, mss. à la Bibliothèque ASTRA, Sibiu.