Conférence consultative politique du peuple chinois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique en République populaire de Chine
Image illustrative de l'article Conférence consultative politique du peuple chinois

La Conférence consultative politique du peuple chinois (中国人民政治协商会议, Pinyin : Zhōngguó Rénmín Zhèngzhì Xiéshāng Huìyì [Listen], abrégé en 人民政协 ou 政协, Rénmín Zhèngxié ou Zhèngxié) est une assemblée consultative de la République populaire de Chine.

Présentation[modifier | modifier le code]

La Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) est une assemblée sans pouvoirs de décision. Placée sous la direction du Parti communiste chinois, elle regroupe les représentants des huit « partis démocratiques » et des organisations ayant fait alliance avec le PCC au sein du front uni patriotique lors de la guerre civile entre 1946 et 1949. Cette assemblée permet à l'État-Parti de consulter les divers groupes ethniques et autres organisations avant de décider des lois et décrets.

La CCPPC se réunit une fois par an en même temps que la session plénière de l’Assemblée nationale populaire. Des assemblées semblables existent également aux niveaux provincial et local (mairies).

Histoire et statut[modifier | modifier le code]

La Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) a été créée avant la République populaire de Chine et servait d’assemblée législative jusqu’à l’adoption de la Constitution en 1954, date à laquelle la fonction législative a été transférée à l’Assemblée nationale populaire.

Depuis lors, la CCPPC n’a pas été formellement incluse dans la constitution. Cependant son rôle et ses pouvoirs sont semblables à ceux d’une chambre haute consultative.

Partis et organisations membres[modifier | modifier le code]

Extension du pouvoir d'une CCPPC locale[modifier | modifier le code]

En RPC, les maires sont choisis par leur hiérarchie étatique, la province choisit les maires des grandes villes qui eux-mêmes choisissent les maires des bourgs, ceux-là désignant les maires des villages avoisinants.

Récemment une expérimentation remarquable a lieu dans la province du Henan : le maire d'une ville a confié à la CCPPC locale le choix du maire, parmi 63 candidats sélectionnés par des entreprises et des écoles.

Liens externes[modifier | modifier le code]