Colombine turvert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Colombine turvert ou Colombe turvert (Chalcophaps indica) est un pigeon qui niche et réside dans les régions tropicales de l'Asie du Sud depuis le Pakistan et le Sri Lanka jusqu'à l'est de l'Indonésie et le nord et l'est de l'Australie.

Description[modifier | modifier le code]

La Colombine turvert (Chalcophaps indica) est un pigeon trapu, de taille moyenne, mesurant généralement 23 à 28 centimètres de longueur pour une masse de 110 à 160 g. Le dos et les ailes sont d'un vert émeraude lumineux. Les plumes de vol et la queue sont noirâtres, et de larges bandes noires et blanches sont visibles sur le bas du dos en vol. La tête et les dessous sont d'un rose vineux sombre devenant grisâtre sur le bas ventre. Les yeux sont brun foncé, le bec rouge vif et les pattes et les pieds roux.

Le mâle a une tache blanche sur le bord des épaules et une couronne grise que n'a pas la femelle. Les femelles ont tendance à avoir une couleur plus brune avec une marque grise sur l'épaule. Les oiseaux immatures ressemblent aux adultes, mais les jeunes femelles ont des festons brun sur le corps et le plumage des ailes.

Mode de vie[modifier | modifier le code]

C'est une espèce commune dans la forêt tropicale dense et humide ainsi que dans les fermes, jardins, mangroves et landes. Son vol est rapide et direct, avec les battements d'ailes réguliers et occasionnellement de rapides battements caractéristiques des pigeons en général. Il vole souvent bas entre les arbres de la forêt dense qu'il préfère, mais quand on le dérange souvent, il préfère se déplacer à pied plutôt que de voler. Il est particulièrement doué pour slalomer entre les arbres. En volant, il expose un dessous des ailes chamois et une couleur marron de ses plumes de vol.

Il vit généralement seul, en couples ou en petits groupes. Il est essentiellement terrestre, souvent à la recherche de fruits tombés sur le sol et passe peu de temps dans les arbres, sauf pour se percher. Il se nourrit de graines et de fruits très variés et est généralement facile à approcher et à apprivoiser.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La femelle construit un nid dans un arbre à cinq mètres de hauteur et y pond deux œufs de couleur crème.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon les auteurs, la Colombine turvert est représentée par 9 à 14 sous-espèces. Les 9 reconnues par tous sont les suivantes :

  • Chalcophaps indica augusta Bonaparte, 1855 peuplant Nicobar ;
  • Chalcophaps indica indica (Linnaeus, 1758) - Colombe turvert de l'Inde[1], peuplant l'ouest du Bengale, le Bangladesh, le Hainan, les îles Ryukyu, l'Inde, la Birmanie, le Laos, le Cambodge, le Vietnam, les Philippines, les Moluques, Bornéo, le Sulawesi, les îles de la Sonde et l'Indonésie ;
  • Chalcophaps indica maxima Hartert, 1931 peuplant les îles Andaman ;
  • Chalcophaps indica minima Hartert, 1931 ;
  • Chalcophaps indica natalis Lister, 1889 ;
  • Chalcophaps indica robinsoni E.C.S. Baker, 1928 peuplant le Sri Lanka ;
  • Chalcophaps indica rogersi Mathews 1912 ;
  • Chalcophaps indica sandwichensis E.P. Ramsay, 1878 peuplant la Nouvelle-Calédonie, les Nouvelles-Hébrides et les Îles Santa Cruz ;
  • Chalcophaps indica timorensis Bonaparte, 1856.

Les autres sont :

  • Chalcophaps indica chrysochlora (Wagler) - Colombe turvert australienne[1] peuplant l'Australie, actuellement plutôt incluse dans l'espèce suivante ;
  • Chalcophaps indica longirostris Gould, 1848 peuplant le Territoire du Nord en Australie ; désormais élevée au rang d'espèce sous le nom de Colombine du Pacifique ;
  • Chalcophaps indica melvillensis peuplant l'Île Melville et le Territoire du Nord, souvent non distinguée de la sous-espèce précédente ;
  • Chalcophaps indica nana Neumann, 1941 souvent incluse dans la sous-espèce type indica ;
  • Chalcophaps indica sanghirensis (Blasius).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Nom français d'après Dictionary of Common (Vernacular) Names sur Nomen.at

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • del Hoyo J., Elliott A. & Sargatal J. (1997) Handbook of the Birds of the World, Volume 4, Sandgrouse to Cuckoos. BirdLife International, Lynx Edicions, Barcelona, 679 p.
  • Prin J. & G. (1997) Encyclopédie des Colombidés. Éditions Prin, Ingré, 551 p.