Histoire du Tamil Nadu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un temple datant de l'Empire Chola. La dynastie Chola unit sous sa domination la majorité de l'Inde du sud durant le Xe et le Modèle:XIe siècles.

Le territoire du Tamil Nadu en Inde est occupé par l'homme depuis les périodes préhistoriques les plus reculées, et l'histoire du Tamil Nadu et de son peuple, le peuple Tamoul, est l'une des plus anciennes au monde. Durant toute son histoire, des débuts de l'ère paléolithique à nos époques modernes, cette région a abrité des cultures différentes aux origines diverses. Excepté pour quelques périodes relativement courtes, elle est toujours restée indépendante.

Les trois dynasties tamoules, Chera, Chola et Pandya, sont des dynasties de la période antique. Ensemble, elles ont régné sur cette terre avec une culture et une langue uniques, contribuant au développement d'une des littératures les plus anciennes du monde. Elles ont entretenu des relations avec l'Empire romain grâce au commerce maritime. Elles se livrèrent à des luttes permanentes pour l'hégémonie.

Au IIIe siècle, l'invasion du Tamil Nadu par une autre dynastie du sud de l'Inde, les Kalabhras, provoque le déplacement des trois dynasties régnantes. Ces occupants sont ensuite renversés par les dynasties Pandyas et Pallavas alors réémergentes, qui restaurent les royaumes traditionnels. La dynastie Chola, qui resurgit du néant en battant les Pallavas et les Pandyas au IXe siècle, étend son empire sur tout le sud de la péninsule. A son apogée, l'empire Chola s'étend du Bengale, au nord-est, au Sri-Lanka au sud. Sa marine militaire tient tête au royaume de Sriwijaya du Sud-Est asiatique.

Les rapides changements de la situation politique du reste de l'Inde, dus aux invasions par le nord-ouest des armées musulmanes, marquent un tournant dans l'histoire du Tamil Nadu. Avec le déclin progressif des trois dynasties traditionnelles durant le XVe siècle, le territoire tamoul passe sous domination du royaume hindou de Vijayanâgara.