Claire Tomalin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claire Tomalin

Claire Tomalin, née le 20 juin 1933, est une journaliste et biographe anglaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la seconde fille d'Émile Delavenay, un angliciste français originaire de la région de Bonneville, en Haute-Savoie, établi à Londres en 1925 avant de faire carrière à la BBC, à l'Onu et à l'Unesco. Après une éducation française dans un lycée d'Angleterre, Claire Tomalin fait des études de lettres au Newnham College, à Cambridge.

Rédactrice littéraire au New Statesman et au Sunday Times, elle se tourne dans les années 70 vers l'écriture de biographies historiques et littéraires. Les deux premières sont consacrées à Mary Wollstonecraft, une femme de lettres et féministe anglaise de la fin du xviie siècle (1974), et à Katherine Mansfield (1987). Elle s'attache ensuite à retracer la vie de la comédienne Nelly Ternan qui entretint une liaison avec Charles Dickens (The Invisible Woman, 1990), puis celle d'une autre comédienne, Dorothea Jordan, qui fut la maîtresse du roi d'Angleterre Guillaume IV (1994). Sa biographie sur Jane Austen (1997) a fait l'objet d'une demi-douzaine de traductions. Les suivantes sont consacrées à des hommes de lettres : celle sur Samuel Pepys (2002) a été récompensée par plusieurs prix ; les deux dernières se recentrent sur le xixe siècle, avec Thomas Hardy (2007) et Charles Dickens (2011). Presque tous ces ouvrages ont fait l'objet de traductions en une dizaine de langues allant du français au turc et au japonais.

Claire Tomalin a conservé le nom de Nicholas Tomalin, un journaliste anglais qu'elle avait épousé en 1955 et dont elle a eu cinq enfants (trois filles et deux garçons). Nicholas Tomalin a été tué au cours de la guerre israélo-arabe de 1973 et Claire Tomalin s'est remariée en 1993 avec le romancier et dramaturge anglais Michael Frayn.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Claire Tomalin est vice-présidente du PEN club (Royaume-Uni) et de la Royal Society of Literature, Londres. Elle est docteur honoris causa d'une dizaine d'universités anglaises, dont l'université de Cambridge où elle a fait ses études de lettres.

Principaux prix[modifier | modifier le code]

  • 1974 : Whitbread First Novel Award, pour The Life and Death of Mary Wollstonecraft.
  • 1990 : James Tait Black Memorial Prize (for biography), pour The Invisible Woman: The Story of Nelly Ternan and Charles Dickens.
  • 1991 : Hawthornden Prize, pour The Invisible Woman: The Story of Nelly Ternan and Charles Dickens.
  • 1991 : NCR Book Award for Non-Fiction, pour The Invisible Woman: The Story of Nelly Ternan and Charles Dickens.
  • 2002 : Whitbread Biography Award, pour Samuel Pepys: The Unequalled Self.
  • 2002 : Whitbread Book of the Year Award, pour Samuel Pepys: The Unequalled Self.
  • 2003 : Robert Latham Prize, pour Samuel Pepys: The Unequalled Self.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

En français

  • Claire Tomalin (trad. Christine Bernard et Jacqueline Gouiand-Rousselon), Jane Austen, passions discrètes, Paris, Autrement, coll. « Littératures »,‎ 2000, 411 p. (ISBN 2-7467-0011-5).
  • Claire Tomalin (trad. François Thouvenot), Samuel Pepys ou Monsieur Moi-Même, Seyssel, Champ Vallon, coll. « Les Classiques »,‎ 2014, 544 p. (ISBN 978-2-87673-925-3).

En anglais

Adaptations au cinéma[modifier | modifier le code]

Son roman The Invisible Woman est adapté au cinéma par Ralph Fiennes en 2013 sous le titre The Invisible Woman.

Références[modifier | modifier le code]