Charley Rogers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charles Rogers.

Charley Rogers

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Charley Rogers (Joseph Goebbels, à gauche) et Bobby Watson (Adolf Hitler), dans Nazty Nuisance (1943)

Nom de naissance Charles Alfred Rogers
Surnom Charley
Naissance 15 janvier 1887
Birmingham
Angleterre, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Décès 20 décembre 1956 (à 69 ans)
Los Angeles
Californie, États-Unis
Profession Acteur, réalisateur et scénariste
Films notables Les Conquérants (1917)
(acteur)
Les Sans-soucis (1932)
(acteur)
Fra Diavolo (1933)
(réalisateur)
Laurel et Hardy conscrits (1939)
(scénariste)

Charley Rogers (parfois crédité Charles Rogers ou Charles H. Rogers) est un acteur, réalisateur et scénariste anglais, né Charles Alfred Rogers le 15 janvier 1887 à Birmingham (Angleterre), mort le 20 décembre 1956 à Los Angeles (Californie) des suites d'un accident de voiture[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Installée aux États-Unis, Charley Rogers débute au théâtre à Broadway (New York) en 1912, dans la pièce Oliver Twist (aux côtés de sa compatriote Constance Collier), adaptation du roman éponyme de Charles Dickens. Quatre ans plus tard, en 1916, il fait une seconde (donc dernière) apparition à Broadway, dans la pièce A King of Nowhere, avec Sydney Greenstreet et Lou Tellegen.

Au cinéma, il débute comme acteur en 1912, dans deux courts métrages muets, dont Oliver Twist, adaptation à l'écran de la pièce pré-citée. En tout, il apparaît dans trente-sept films américains ; l'avant-dernier est Les Feux de la rampe de Charlie Chaplin (1952), où il tient un petit rôle non crédité ; le dernier est Two April Fools, court métrage de Jules White — où il joue le rôle de... Charley —, sorti en 1954, deux ans et demi avant sa mort accidentelle, dans un accident de voiture. Parmi les sept films muets qu'il interprète (le dernier sorti en 1928), citons également Les Conquérants de Cecil B. DeMille (1917), avec Wallace Reid, Raymond Hatton, Geraldine Farrar et Hobart Bosworth.

Comme réalisateur, on lui doit quatorze films sortis de 1929 à 1936 (précédés par un quinzième de 1917, comme assistant-réalisateur). Enfin, il est scénariste (ou auteur des histoires originales) de treize films, sortis entre 1932 et 1944.

Au sein de sa filmographie (comprenant notamment des westerns), Charley Rogers reste surtout connu pour sa collaboration (comme acteur, réalisateur ou scénariste) à près de trente films avec le duo comique Laurel et Hardy (voir la filmographie ci-après). Parmi eux, mentionnons Les Sans-soucis (1932, où il est acteur), Fra Diavolo (1933), qu'il réalise conjointement avec Hal Roach — producteur de bon nombre des films auxquels Rogers contribue —, et Laurel et Hardy conscrits (1939, en tant que scénariste, d'après son histoire originale).

Théâtre[modifier | modifier le code]

Pièces jouées à Broadway

Filmographie[modifier | modifier le code]

Les films avec Laurel et Hardy sont signalés par un astérisque (*) ; l'abréviation (CM) désigne un court métrage

Comme acteur (sélection)[modifier | modifier le code]

Les Conquérants (1917) - de g. à d. : Theodore Kosloff, Charley Rogers, Geraldine Farrar et Wallace Reid (encadré par deux gardes)

Comme réalisateur (intégrale)[modifier | modifier le code]

Laurel et Hardy, dans Fra Diavolo (1933)

Comme scénariste (intégrale)[modifier | modifier le code]

Laurel et Hardy, dans Les Conscrits (1939)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les fiches de Monsieur Cinéma, Fiche 488/15, Images et Loisirs, 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]