Charles-Philippe d'Albert de Luynes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Charles-Philippe d’Albert, 4e duc de Luynes, est un pair de France et mémorialiste français né le 30 juillet 1695 et mort le 2 novembre 1758.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'Honoré-Charles d'Albert de Luynes (1669-1704), duc de Chevreuse, et le petit-fils de Charles-Honoré d'Albert (1646-1712), troisième duc de Luynes.

Pair de France et mestre de cavalerie, il épousa en premières noces le 24 février 1710 Louise-Léontine de Bourbon-Condé (1696-1721), fille de Louis-Henri de Bourbon et princesse de Neuchâtel, dont il eut un fils, Marie-Charles-Louis d'Albert de Luynes.

En 1732, il épousa Marie Brûlart, veuve de Louis-Joseph de Béthune, marquis de Charost, qui devint dame d’honneur de la reine Marie Leszczyńska ; il fit ainsi son entrée dans cette société intime que la reine appelait ses « honnêtes gens » et entreprit de rédiger un journal des événements historiques et des faits de cour, ouvrage sans mérite ni préoccupation littéraire, mais précieux document pour l’étude de la société aristocratique du temps.

Son frère cadet, Paul d'Albert de Luynes, devint cardinal et archevêque de Sens.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Louis Dussieux et Eudoxe Soulié, Mémoires du duc de Luynes sur la Cour de Louis XV (1735-1758), Paris, Firmin-Didot frères, 1860-1865.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des littératures, Paris, Hachette, 1876, p. 1286.

Notes et références[modifier | modifier le code]