Charisme (psychologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charisme.

Le charisme est la qualité d'une personne qui séduit, influence, voire fascine, les autres par ses discours, ses attitudes, son tempérament, ses actions. Un charisme puissant, fascinant, trouble et neutralise le jugement d'autrui ; le charisme aide à diriger, voire manipuler, les autres. Le charisme est souvent un don naturel ou une façon d'être, mais il est possible de travailler sur soi pour le développer. Le charisme est aussi lié à la confiance en soi, la personnalité, l'intérieur de la personne.

Le terme, d'origine grecque, a d'abord été employé en théologie ; χαρισμα (kharisma) est une faveur (une grâce, un don) accordée par l'Esprit-Saint à un individu ou à un groupe. Il a été introduit en sociologie en 1912 par Ernst Troeltsch[1] pour désigner la domination basée sur l’autorité de type charismatique au sein d’un groupe religieux minoritaire (notion de secte).

Une autorité « charismatique » est une façon de diriger les gens en prenant l'ascendant sur eux au moyen de son charisme. Concernant la capacité de certains à mener des groupes en jouant sur les aspects émotionnels, on parle de « leader charismatique » ou « chef charismatique » ou « leadership »…

D'après le sociologue Max Weber[2], le charisme est « la croyance en la qualité extraordinaire […][3] d'un personnage, qui est, pour ainsi dire, doué de forces ou de caractères surnaturels ou surhumains ou tout au moins en dehors de la vie quotidienne, inaccessible au commun des mortels ; ou encore qui est considéré comme envoyé par Dieu ou comme un exemple, et en conséquence considéré comme un « chef ». »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Die Soziallehren der christlichen Kirchen und Gruppen (Les doctrines sociales des Églises et groupes chrétiens), 1912.
  2. Max Weber dans Économie et société.
  3. À l'origine déterminée de façon magique tant chez les prophètes et les sages, thérapeutes et juristes, que chez les chefs des peuples chasseurs et les héros guerriers.

Lien externe[modifier | modifier le code]