Château de Javarzay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
château de la Javarzay
Image illustrative de l'article Château de Javarzay
Architecte Renaissance
Début construction 1514
Propriétaire initial François de Rochechouart
Destination actuelle musée
Protection classé monument historique 1862
Coordonnées 46° 06′ 33″ N 0° 04′ 58″ O / 46.109167, -0.082778 ()46° 06′ 33″ Nord 0° 04′ 58″ Ouest / 46.109167, -0.082778 ()  
Pays Drapeau de la France France
Région historique Poitou
Subdivision administrative Poitou-Charentes
Département Deux-Sèvres
Commune Chef-Boutonne

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

(Voir situation sur carte : Deux-Sèvres)
château de la Javarzay

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
château de la Javarzay

Le château de Javarzay est à Chef-Boutonne un des plus beaux témoins de l’architecture de la Renaissance dans les Deux-Sèvres.

Historique[modifier | modifier le code]

Le château-fort primitif comportait un mur d’enceinte flanqué de douze tours dont il n'en reste que deux.

Le château de Javarzay a été reconstruit en 1514 par des membres de la maison de Rochechouart[1]. La famille de la Rochefoucauld, le comte de Pontchartrain, ministre de Louis XIV, Guillaume de Lamoignon de Malesherbes, avocat de Louis XVI, en ont été propriétaires. Jérôme Phélypeaux, chancelier de France, acheta la terre de Javarzay en 1712 pour la somme de 100 000 livres. Sa femme était Christine de La Rochefoucauld (dite mademoiselle de Chef-Boutonne). En 1785, au moins, le propriétaire est Joseph Michel Le Blois, avocat aux tribunaux militaires lors de la Révolution. Sa fille, Marie-Anne (née au château en 1787) épousa Ange Achille de Brunet, comte de Neuilly.

Il reste du château le plus imposant de l'époque en Deux-Sèvres le bâtiment qui réunit les deux tours et la chapelle. L'aile gauche a été détruite et l'aile droite est une construction ultérieure. L'enceinte a été démolie entre 1820 et 1824 et les sculptures ont disparu[2].

Le château de Javarzay a été classé monument historique en 1862[3].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le château de Javarzay allie à la fois l'aspect renaissance et l'aspect féodal avec ses mâchicoulis et ses douves mais aussi ses toits coniques couverts d’ardoise. Son pavillon d’entrée est flanqué de quatre tourelles à encorbellement.

L'orangerie date de 1854.

Parc et jardins[modifier | modifier le code]

Ouvert gratuitement au public tous les jours de l'année, un parc entoure le château.

De nombreuses promenades sont possibles autour de l'étang de pêche, le long la Boutonne, rivière qui borde le parc ainsi que des circuits Balades et Découvertes.

Des aires de pique-nique et des jeux sont disponibles, pour tous, dans le parc.

Une aire naturelle gratuite est à la disposition des camping-cars à proximité du château, au bord de la Boutonne.

Visites[modifier | modifier le code]

De PAQUES à la TOUSSAINT

Ouvert tous les jours, y compris jours fériés, de 15H à 18H, sauf lundi et mercredi.

En JUILLET et AOUT, le Château de Javarzay est ouvert :

Du mardi au vendredi de 10H à 12H et de 15H à 18H

Les week-ends, lundi et jours fériés : de 15H à 18H

Visite guidée durée 1H15 à 15H et 16H30.

TARIF PLEIN : 4,00€ TARIF REDUIT : 2,00€

La visite du château de Javarzay comprend :

– le château Renaissance, sa chapelle, son chemin de ronde et ses charpentes ;
– le musée de la coiffe avec une remarquable collection de près de 400 coiffes et bonnets anciens de multiples régions françaises ;
– une exposition permanente consacrée à la vie et l’œuvre d'un enfant du pays Jean-François Cail (1804-1871), grand industriel du XIXe siècle (chemin de fer, sucrerie, agriculture...), né à Chef-Boutonne

Un circuit Balades et Découvertes prend son départ devant le château. Cette balade suit la rivière Boutonne et fait le tour de Chef-Boutonne. On peut admirer les halles du XVIIe, la maison natale de Jean-François Cail, la source de la Boutonne...

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

http://www.chef-boutonne.fr/la-ville/patrimoine.html

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Châteaux, manoirs, logis des Deux-Sèvres, Prahecq, Éditions Patrimoines et Médias, 1993, (ISBN 2-910137-04-X)
  • Frédéric Chassebœuf, Châteaux en Poitou-Charentes, Prahecq, Patrimoines et Médias, coll. « Belles visites »,‎ 2006, 173 p. (ISBN 2-910137-91-0, OCLC 71887670)