Château de Hohenschwangau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Hohenschwangau
Image illustrative de l'article Château de Hohenschwangau
Château de Hohenschwangau
Nom local Schloss Hohenschwangau
Période ou style Néogothique
Type « Villa royale »
Architecte Domenico Quaglio le jeune
Début construction 1833
Fin construction 1837
Propriétaire initial Maximilien II de Bavière
Destination initiale Habitation privée
Propriétaire actuel Wittelsbacher Ausgleichsfonds (WAF)
Destination actuelle Musée
Site web www.hohenschwangau.de/
Coordonnées 47° 33′ 20″ N 10° 44′ 12″ E / 47.555654, 10.736702 ()47° 33′ 20″ Nord 10° 44′ 12″ Est / 47.555654, 10.736702 ()  [1]
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land (Allemagne) Drapeau de Bavière Bavière
District (Allemagne) Souabe
Arrondissement Ostallgäu
Commune Hohenschwangau

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Château de Hohenschwangau

Le château d'Hohenschwangau se trouve directement en face du château de Neuschwanstein dans le quartier dit Hohenschwangau de la municipalité de Schwangau près de Füssen en Bavière.

Histoire[modifier | modifier le code]

Hohenschwangau en 1857

Le château a été mentionné pour la première fois au XIIe siècle comme le château "Schwanstein", résidence des seigneurs de Schwangau. Au cours des siècles, le château changea de nombreuses fois de propriétaires et a été détruit à plusieurs reprises. Le roi Maximilien II de Bavière (alors encore Kronprinz Maximilien) l'acquit en 1832. C'était une ruine qu'il fit restaurer dans le style néogothique (1837) C'est ce château qu'on peut visiter aujourd'hui. Parmi les architectes engagés pour cette restauration, on trouve le décorateur et peintre de théâtre Domenico Quaglio le jeune (1787-1837).

Au début du XIXe siècle, le château Schwanstein prit le nom de Hohenschwangau et celui d'Hinterhohenschwangau devint Neuschwanstein.

Le château a servi de résidence d'été à la famille royale de Bavière. Louis II y passa une partie de son enfance. Sa mère Marie de Prusse (1805-1889) a vécu encore presque trois ans après le décès de son fils à Hohenschwangau avant qu'elle n'y décède. Son beau-frère, le prince régent Luitpold de Bavière a vécu au 3e étage du bâtiment principal. Il y installa l'électricité en 1905 et un ascenseur électrique. Luitpold mourut en 1912 et le château devint un musée au cours de l'année suivante.

Pendant la Première Guerre mondiale et de la Seconde Guerre mondiale le château n'a subi aucun dommage. En 1923, le Landtag de Bavière a reconnu à l'ancienne famille royale le droit d'y résider. De 1933 à 1939, le prince héritier Rupprecht de Bavière et de sa famille utilisa le château comme résidence d'été, et il continue d'être une des résidences préférées de ses successeurs. En mai 1941, Adalbert de Bavière, destitué de l'armée, se retira dans le château familial de Hohenschwangau, où il vécut jusqu'à la fin de la guerre.

Le propriétaire actuel du château est le « Wittelsbacher Ausgleichsfonds ». (Fonds de compensation des Wittelsbach). L'aménagement intérieur a été conservé en l'état.

Au matin du 6 novembre 2005 un cambriolage a eu lieu au château. Des inconnus ont réussi à pénétrer jusque dans la salle de billards au premier étage. Là, ils ont dérobé environ 80 médailles de la famille des Wittelsbach. Le préjudice est estimé à plus de 10 000 euros. Malgré le déclenchement de l'alarme, les voleurs ont pu prendre la fuite car le poste de police le plus proche se trouve à 5 km environ.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]