British Rail

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
British Rail
premier nom : British Railways
Création 1948
Disparition 2000
Fondateur(s) État britannique
Successeur principalement Railtrack
Forme juridique Opérateur État
Siège social Drapeau du Royaume-Uni Londres (Royaume-Uni)

British Railways (BR), dont la marque fut modifiée en 1965 en British Rail, fut l'opérateur pour le système ferroviaire britannique de la nationalisation des quatre grandes entreprises ferroviaires en 1948 jusqu'à la privatisation par étapes entre 1994 et 1997.

Cette période vit des changements fondamentaux dans la nature du réseau du chemin de fer ; la traction à vapeur fut éliminée en faveur de celles diésel et électrique ; le fret perdit sa prépondérance au profit du transport des passagers et le réseau fut sévèrement rationalisé notamment au milieu des années 1960, avec la fermeture de nombreuses lignes rurales.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le réseau s'est construit au début par la juxtaposition de lignes locales, exploitées par de petites entreprises privées. Au cours du XIXe siècle, et au début du XXe, elles ont subi un mouvement de concentration par rachats successifs, jusqu'à se réduire à une poignée de grosses compagnies.

En janvier 1923, les compagnies restantes furent réunies par le « grouping act » en quatre sociétés à capitaux publics (les « big four », soit le Great Western Railway, le London and North Eastern Railway, le London, Midland and Scottish Railway et le Southern Railway. À l'issue de la guerre, elles étaient au bord de la banqueroute et furent fusionnées en décembre 1947[1].

Le service était capable du meilleur comme les formidables vapeurs dont la Mallard qui a toujours le record à plus de 200 km/h, et plus tard des diesel très véloces, mais était très handicapé par le maintien de normes périmées comme le gabarit.

La réforme des chemins de fer qui a abouti à la privatisation des BR a été lancée sous le gouvernement de Margaret Thatcher. L'objectif était double : mettre fin au gouffre financier que représentait les BR pour l'État, et améliorer la qualité du service rendu aux voyageurs, assez lamentable à l'époque[réf. souhaitée].

Les chemins de fer britanniques de 1820 à 1996[modifier | modifier le code]

Les premières compagnies (1820-1840)[modifier | modifier le code]

Avant la phase de regroupement (1923)[modifier | modifier le code]

Regroupement (grouping Act) (1923 - 1947)[modifier | modifier le code]

Les quatre grands :

British Rail[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Site Railways archives, loi de 1947 sur les transports (Transport Act 1947) lire en ligne (consulté le 12 mai 2010).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]