Bataille de Kliszów

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Kliszów
Battle of Kliszow 1702.JPG
Informations générales
Date 19 juillet 1702
Lieu au sud de Kielce, Pologne
Issue Victoire suédoise
Belligérants
Drapeau de la Suède Suède Drapeau du Duché de Saxe Duché de Saxe
Chorągiew królewska króla Zygmunta III Wazy.svg République des Deux Nations
Commandants
Charles XII de Suède Auguste II de Pologne
Forces en présence
8 000 fantassins
4 000 cavaliers
4 canons
7 500 fantassins saxons
9 000 cavaliers saxons
6 000 cavaliers polonais
46 canons
Pertes
1 200 morts et blessés 2 700 morts et blessés
1 000 prisonniers
Grande guerre du Nord
Batailles
Narva 1 · Daugava · Rauge · Erastfer · Kliszów · Hummelshof · Saladen · Pułtusk · Jēkabpils · Narva 2 · Poznań · Punitz · Gemauerthof · Varsovie · Hrodna · Fraustadt · Kletsk · Kalisz · Holowczyn · Malatitze · Lesnaya · Poltava · Perevolochna · Helsingborg · Riga · Baie de Köge · Fladestrand · Gadebusch · Bender · Pälkäne · Storkyro · Hangö Oud · Fehmarn Bält · Rügen · Kristiania (Oslo) · Stralsund · Dynekilen · Osel · Stäket · Grengam
Coordonnées 50° 37′ 00″ N 20° 31′ 33″ E / 50.61666667, 20.52583333 ()50° 37′ 00″ Nord 20° 31′ 33″ Est / 50.61666667, 20.52583333 ()  

Géolocalisation sur la carte : Pologne

(Voir situation sur carte : Pologne)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Kliszów.

La bataille de Kliszów se déroula le 19 juillet 1702 dans le cadre de la guerre du nord. L'armée suédoise, commandée par Charles XII de Suède, remporta la bataille contre une armée saxo-polonaise deux fois supérieure en nombre et opérant depuis une position défensive avantageuse.

Situation[modifier | modifier le code]

En 1699, Auguste le fort, duc de Saxe, roi de Pologne et grand-duc de Lituanie, planifie une attaque contre la Suède conjointement avec Pierre Ier de Russie et Frédéric IV de Danemark. Mais ce plan échoue lorsque le Danemark est contraint à faire la paix en 1700 et que, la même année, Charles XII de Suède triomphe de l'armée russe à la bataille de Narva. Suite à cette bataille, Charles XII chasse les troupes d'Auguste le fort de la Livonie et les poursuit jusqu'en Pologne.

À Kliszów, au sud de Kielce, les armées suédoise et saxo-polonaise campent à environ 8 kilomètres l'une de l'autre. Les deux campements sont séparés par une forêt et un marécage, avec les Suédois au nord de la forêt et le campement d'Auguste protégé par une étroite étendue de marais au nord et la vallée marécageuse de la Nida à l'est. Le 19 juillet, vers 9 heures du matin, Charles XII fait progresser son armée à travers les bois et arrive deux heures plus tard au nord de la bande marécageuse protégeant le campement saxo-polonais. L'armée suédoise compte 8 000 fantassins, 4 000 cavaliers et seulement 4 canons car le plus gros de son artillerie est bloqué dans la forêt. L'armée d'Auguste compte quant à elle 7 500 fantassins saxons, 9 000 cavaliers saxons, 6 000 cavaliers polonais et 46 canons.

Bataille[modifier | modifier le code]

Le centre et l'aile gauche saxonne sont commandés par Johann Matthias von der Schulenburg, la cavalerie saxonne par Jakob Heinrich von Flemming et la cavalerie polonaise, qui tient l'aile droite, par Hieronim Augustyn Lubomirski. La stratégie de Charles XII consiste à faire une manœuvre d'enveloppement avant de repositionner ses forces pour fortifier ses flancs.

Un premier assaut suédois sur l'aile droite est repoussé et la cavalerie polonaise charge alors les Suédois à deux reprises. Mais ces deux contre-attaques sont repoussées à leur tour et la cavalerie polonaise se replie, laissant le flanc droit sans protection. Charles XII concentre alors l'essentiel de ses forces sur ce flanc et pratique une percée en l'espace d'une demi-heure, repoussant les saxons dans les marais des alentours.

Les Suédois tentent alors d'encercler les Saxons en traversant la Nida mais l'infanterie du général Schulenburg, qui est quasiment intacte, y oppose une farouche résistance et permet à la majorité de l'armée saxonne de se replier en bon ordre. Les Suédois ont à peine 300 morts alors que leurs ennemis ont perdu 2 000 hommes et que 1 000 prisonniers ont été faits.

Conséquences[modifier | modifier le code]

La victoire suédoise est indiscutable mais la résistance de Schulenburg a sauvé l'armée saxonne de l'anéantissement. Les Suédois capturent cependant l'artillerie ennemie ainsi que son trésor de guerre et de l'équipement en quantité. Le 31 juillet, Charles XII et son armée marchent sur Cracovie et l'armée d'Auguste se replie sur Sandomierz.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Frost, The Northern Wars. War, State and Society in Northeastern Europe 1558-1721, Harlow: Longman, 2000

Références[modifier | modifier le code]