Azuré du baguenaudier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Iolana iolas

L’Azuré du baguenaudier ou Argus du Baguenaudier ou Argus géant (Iolana iolas) est un insecte lépidoptère de la famille des Lycaenidae, de la sous-famille des Polyommatinae et du genre Iolana.

Dénominations[modifier | modifier le code]

Iolana iolas (Ferdinand Ochsenheimer, 1816)

Synonyme : Glaucopsyche iolas (Ochsenheimer, 1816), Lycaena iolas (Ochsenheimer, 1816) [1],[2].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

L'Azuré du baguenaudier ou Argus du Baguenaudier ou Argus géant se nomme en anglais Iolas Blue et en espagnol Espantalobos.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

L’azuré d'Oranie est parfois considéré comme une espèce Iolana debilitata parfois comme Iolana iolas debilitata une sous-espèce.

Génétique et évolution de l'espèce[modifier | modifier le code]

L'Azuré du baguenaudier était présent dans toute la France métropolitaine depuis le paléolithique[3]

Description[modifier | modifier le code]

C'est un papillon qui présente un dimorphisme sexuel : le dessus du mâle est bleu violet, celui de la femelle est plus foncé marron gris suffusé de bleu.

Le revers est clair, gris clair à beige clair un peu suffusé de bleu, les ailes sont ornées d'une ligne de points noirs et d'une ligne sub marginale de petites taches blanches.

Biologie[modifier | modifier le code]

Les œufs sont pondus dans la gousse du baguenaudier et c'est dans cette gousse que se développe la larve[4].

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Il vole en une génération de mai à juillet.

La larve est soignée par les fourmis Camponotus cruentatus, Tapinoma erraticum et autres.

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes hôte sont des Colutea , Colutea cilicica et Colutea arborescens[2],[4].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent en Afrique du Nord, dans l'est de l'Espagne, le sud de la France, en Italie, Suisse, Autriche, Slovaquie, Balkans et Grèce, en Asie Mineure, Iran, Irak et Transcaucasie[2].

Il est présent dans dix départements du sud-est de la France métropolitaine[5]. D'autres sources ne donnent présent dans trois départements, Vendée, Vaucluse et Bouches-du-Rhône[6].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il habite des lieux secs broussailleux[4].

Protection[modifier | modifier le code]

Espèce menacée inscrit dans la liste rouge au niveau Européen et en France, I.iolas est classé dans la catégorie A2 au programme national de restauration.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Gil-T., F. (2001): Estudio sobre la influencia de parasitoides (Hymenoptera: Ichneumonoidea) en poblaciones del raro lepidóptero Iolana iolas (Lepidoptera, Lycaenidae). Bol. Soc. Ent. Aragonesa 29: 85-88. Full article: [1].
  • Gil-T., F. (2004): Nuevos datos sobre la biología de Iolana iolas (Lepidoptera, Lycaenidae) y su interacción con himenópteros mirmecófilos, fitófagos y parasitoides (Hymenoptera, Formicidae, Eurytomidae, Ichneumonoidea). Bol. Soc. Ent. Aragonesa 34: 139-145.. Full article: [2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,‎ 1997 (ISBN 978-2-603-01649-7)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]