Polyommatinae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La sous-famille des Polyommatinae regroupe des papillons de la famille des Lycaenidae.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Les Polyommatinae sont en anglais les Blues et Weak Blues et en français les Argus et les Azurés.

Systématique[modifier | modifier le code]

Les travaux sur ce groupe ne permettent toujours pas d’identifier clairement ses membres. Déjà en 1973 John N. Eliot disait : « Je dois admettre mon échec quant à la division de cette grande tribu en plusieurs grands groupes naturels. J’ai dû me résoudre à créer pas moins de trente sections, la plupart d’entre elles étant au niveau de la sous-section ou du genre[1] ». En 2010, le genre type de cette sous-famille, Polyommatus, ne fait toujours pas consensus quant à ses membres[2]. Selon BioLib[3] ce groupe serait en fait une tribu, Polyommatini.

Par extension, les recherches phylogéniques liées à ce taxon permettent d’affiner la classification actuelle :

  • les travaux de Zdenek et al. (2007) sur la phylogénie du clade (Phengaris+Maculinea) ont permis d'identifier l'ancien genre Maculinea comme un groupe à l'intérieur de Phengaris. Toutefois, ces études ne permettent toujours pas de placer Phengaris au sein d'une sous-famille particulière et se retrouve donc Incertae sedis au sein des Lycaenidae[4]. Phengaris et Maculinea n'appartiendraient pas aux Polyommatinae.
  • d'autre part Zizeeria Chapman, 1910 et Zizina Chapman, 1910 seraient un seul genre.

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. “I have to admit complete failure in my efforts to find a satisfactory basis for subdividing this very large tribe into a few major natural groups. I have therefore fallen back on naming no less than thirty ‘sections’, many of them of no more than subsection or even generic worth.”
  2. M. Wiemers, BV Stradomsky and DI. Vodolazhsky, A molecular phylogeny of Polyommatus s. str. and Plebicula based on mitochondrial COI and nuclear ITS2 sequences (Lepidoptera: Lycaenidae) [1]
  3. (BioLib, consulté en 2010)
  4. (LepIndex, consulté en 2007)

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]