Anthony Wayne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anthony Wayne

Anthony Wayne né le 1er janvier 1745 en Pennsylvanie où il est mort le 15 décembre 1796, est un général américain, connu par ses contemporains sous le nom de Mad Anthony (« Anthony le Fou »).

Biographie[modifier | modifier le code]

Peu enclin aux longues études, Wayne commença par être géomètre en 1763. En 1765, il fut engagé pour surveiller et protéger l'installation d'une colonie en Nouvelle-Écosse, une aventure dont il se retira en 1766 pour reprendre la ferme familiale dont il avait hérité. Il fut un ardent défenseur du colonialisme et un agitateur anti-britannique.

Lors de la révolution américaine, il gagna de nombreuses batailles, entre autres la prise d'un avant-poste britannique à Stony Point en 1779. Sa carrière fut très controversée, mais il eut droit à tous les honneurs après vérification de rumeurs malveillantes. En 1783, il revint en Pennsylvanie et fut élu au Congrès en 1794 en tant que représentant de Géorgie, poste dont il fut démis du fait d'irrégularités dans son élection.

En 1792, il succéda au général St. Clair à la tête de l'armée américaine du Territoire du Nord-Ouest. Après l'échec des négociations de paix avec les Amérindiens, auxquelles Wayne s'opposait, il brisa définitivement les volontés guerrières des Amérindiens en 1794, à la bataille de Fallen Timbers. Il entérina sa victoire par le Traité de Greenville en 1795, avec les chefs des tribus vaincues, qui cédèrent toutes leurs terres.

Anthony Wayne est inhumé au fort de la Presqu'île en Pennsylvanie.

Hommage[modifier | modifier le code]

Statue à Valley Forge

Le pseudonyme de l'acteur John Wayne (né Marion Robert Morrison) est un hommage du réalisateur Raoul Walsh à Anthony Wayne.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John Randolph Spears, Anthony Wayne sometimes called "Mad Anthony", New York, 1903