Andrey Amador

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Andrey Amador
Image illustrative de l'article Andrey Amador
Andrey Amador lors de la 21e étape du Tour de France 2011 aux Champs-Élysées.
Informations
Nom Andrey Amador
Date de naissance 29 août 1986 (28 ans)
Pays Drapeau du Costa Rica Costa Rica
Équipe actuelle Movistar
Spécialité Grimpeur
Équipes amateurs
2004
2005
01.2006-06.2006[n 1]
2007-2008
Pizza Hut-Bancredito-Powerade
BCR-Pizza Hut
BCR-Pizza Hut-KHS
Lizarte
Équipes professionnelles
06.2006-12.2006[n 2]
2009-2010
2011-
Viña Magna-Cropu
Caisse d'Épargne
Movistar
Principales victoires
1 étape de grand tour
Tour d'Italie (1 étape)

Andrey Amador Bikkazakova, né le 29 août 1986 à San José, est un coureur cycliste costaricien. Professionnel depuis 2009 il est membre de l'équipe Movistar et a remporté une étape du Tour d'Italie 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a un frère aîné, Ivan, qui lui, cependant, n'a jamais roulé au niveau professionnel.

Andrey Amador rejoint la Caisse d'Épargne en 2009. Début 2011, il est victime d'une agression par plusieurs délinquants alors qu'il s’entraîne. Alors qu'il pense s'en être sorti, les malfaiteurs le retrouvent et le rouent de coup. Il manquera le début de saison, le temps de se remettre de ses blessures[1]. En avril, il est quatrième du GP Llodio et du Tour de La Rioja, puis se fracture lors du Tour des Asturies, ce qui l'empêche de participer au Tour d'Italie le mois suivant[2]. En juillet, il devient le premier coureur du Costa Rica à participer au Tour de France, ce qui lui vaut d'être reçu par le Présidente Laura Chinchilla, à son retour au pays après la course. Blessé à la cheville à cause d'une chute lors de la première semaine de ce Tour, il parvient au terme de celui-ci, à l'avant-dernière place[3].

Il remporte sa première victoire professionnelle lors du Giro 2012, en remportant la 14e étape au sommet de Cervinia, deux jours après sa troisième place à Sestri Levante derrière Sandy Casar et Lars Ytting Bak. En juillet, il est quatrième de la Prueba Villafranca de Ordizia, puis représente le Costa Rica lors de la course en ligne des Jeux olympiques de Londres, dont il prend la 35e place. En septembre, il est sixième du premier championnat du monde du contre-la-montre par équipes de marques, avec Movistar. Il dispute ensuite le championnat du monde sur route, qu'il termine à la 121e place. En fin de saison, il chute dans les derniers kilomètres du Tour du Piémont et se fracture alors un radius, un métacarpien et se luxe un doigt[4].

Il confirme ses bonnes performances de 2012, dès le début de la saison suivante en terminant à la huitième place du classement général de Tirreno-Adriatico, grâce notamment à une place de troisième sur le contre-la-montre de l'ultime étape à San Benedetto Del Tronto. Cette même année, il est pour la première fois parmi les dix premiers d'une flandrienne en terminant 10e de Gand-Wevelgem. Il se fracture la clavicule droite en tombant lors de Liège-Bastogne-Liège en avril[5]. De retour au Tour de Suisse en juin, il est cinquième de l'étape contre-la-montre[6] et dix-septième du classement général. Il dispute le Tour de France en tant qu'équipier de Nairo Quintana, deuxième du classement général. De retour en compétition fin août, il n'est pas au niveau espéré. Un examen réalisé en octobre révèle une mononucléose, susceptible d'expliquer cette baisse de régime[6]. Aux championnats du monde à Florence, il est dixième du contre-la-montre par équipe avec Movistar et représente le Costa Rica lors de la course en ligne.

En 2014, Amador est à nouveau aux avant-postes lors de Gand-Wevelgem, où il est échappé dans les vingt derniers kilomètres avec Stijn Devolder et Silvan Dillier, et rattrapé dans le dernier kilomètre[7]. Il aide Quintana à remporter le Tour d'Italie. Durant l'été, il termine sixième du Tour de Pologne puis prend le départ du Tour d'Espagne, en tant qu'équipier d'Alejandro Valverde et Nairo Quintana. Avec ses coéquipiers, il gagne la première étape, un contre-la-montre par équipes. Il termine sa saison aux championnats du monde à Ponferrada. Avec Movistar, il est sixième du contre-la-montre par équipe. Il prend la 85e place de la course en ligne.

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

1 participation

  • 2014 : 30e, vainqueur de la 1re étape (contre-la-montre par équipes)

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2011 2012 2013 2014
UCI World Tour 220e[8] 129e[9] 108e[10] 91e[11]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2006 au 13 juin 2006
  2. Du 14 juin 2006 au 31 décembre 2006

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Divers : Andrey Amador agressé à l'entrainement », sur cyclismactu.net,‎ 03/01/2011 (consulté le 03/01/2011)
  2. (en) « Collarbone break means Movistar’s Andrey Amador will miss Giro d’Italia », sur velonews.competitor.com,‎ 28 avril 2011 (consulté le 28 décembre 2014)
  3. (en) « Amador received by Costa Rican president », sur cyclingnews.com,‎ 1er août 2011 (consulté le 28 décembre 2014)
  4. « Lourde chute pour Amador au Piémont », sur cyclismactu.net,‎ 28 septembre 2012 (consulté le 29 septembre 2012)
  5. (en) « Movistar’s Amador breaks collarbone at Liege », sur velonews.competitor.com,‎ 21 avril 2013 (consulté le 28 décembre 2014)
  6. a et b (en) « Mononucleosis the reason of Amador’s bad performance », sur cyclingquotes.com,‎ 2 novembre 2013 (consulté le 28 décembre 2014)
  7. (en) « Amador gets close to Costa Rican win in Wevelgem », sur cyclingquotes.com,‎ 31 mars 2014 (consulté le 28 décembre 2014)
  8. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 décembre 2014)
  9. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 16 novembre 2014)
  10. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 9 novembre 2014)
  11. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 22 octobre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :