Andrea Adolfati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Andrea Adolfati (né en 1721 ou 1722 à Venise et décédé le 28 octobre 1760 à Padoue) est un compositeur italien, connu notamment pour ses opera seria. Du point de vue des conventions et du style, ses compositions sont proches de celle de son professeur Baldassare Galuppi. Bien que ses compositions suivent le goût de l'époque, il compose au moins deux pièces utilisant des rythmes inusités à l'époque en 5/4 et 7/4.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie la composition à Venise avec le compositeur Galuppi puis devient, après la fin de ses études, maître de chapelle à l'église Santa Maria della Salute jusqu'en 1745, puis à la cour de Modène où il crée son divertimento de chambre La pace fra la virtù e la bellezza en 1746. À la même période, il compose des airs pour Lo starnuto di Ercole, une œuvre de Johann Adolph Hasse, qui est donnée au Teatro San Girolamo, un petit théâtre situé à proximité du Palazzo Labia en 1745 et pendant le carnaval de 1746.

En 1748, Adolfi devient maître de chapelle à la basilica della Santissima Annunziata del Vastato à Gênes puis le 30 mai 1760 à la cathédrale de Padoue où il succède à Giacomo Rampini, décédé trois jours plus tôt. Il conservera sa charge pendant une courte période, puisqu'il décède cinq mois plus tard.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Opéras[modifier | modifier le code]

Autres pièces[modifier | modifier le code]

  • Miserere, pour quatre voix et instruments
  • Nisi Dominus, pour voix et basse continue
  • Laudate, pour quatre voix
  • In exitu, pour cinq voix et instruments
  • Domine ne in furore, pour quatre voix et instruments
  • Six cantates pour soprano et instruments
  • Già la notte s'avvicina, sur un texte de Pietro Metastasio
  • Filen, crudo Fileno
  • Perdono amata Nice, sur un texte de Pietro Metastasio
  • Ingratissimo Tirsi
  • No, non turbarti, o Nice, sur un texte de Pietro Metastasio
  • Six sonates pour deux violons, deux flûtes, 2 cors, basson et contrebasson
  • Sinfonia, en fa majeur
  • Ouverture, en ré majeur

Sources[modifier | modifier le code]

  • R. Giazotto, La musica a Genova nella vita pubblica e privata dal XIII al XVIII secolo (Gênes, 1951)
  • B. Brunelli, Pietro Metastasio: Tutte le opere, (Milan, 1951–4)
  • K.G. Fellerer, Thematische Verzeichnisse der fürstbischöflichen Freisingischen Hofmusik von 1796, Festschrift Otto Erich Deutsch, p. 296-302 (Cassel, 1963)
  • S. Pintacuda, Genova, Biblioteca dell'Istituto musicale Nicolò Paganini: catalogo (Milan, 1966)
  • A. Zaggia, La fiera delle bagatelle: il teatro musicale per marionette di San Girolamo (Venezia, 1746–1748), Rassegna veneta di studi musicali, vol. II-III, p. 133-71 (1986–7)
  • S. Mamy, La musique à Venise et l'imaginaire français des Lumières, p. 30–1, 175 (Paris, 1996)
  • S. Hansell, C. Steffan, Andrea Adolfati in New Grove Dictionary of Music and Musicians

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]