Anders Lange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anders Lange

Anders Lange (né le - mort le ) fut le fondateur d'un parti politique norvégien de droite qui deviendra plus tard le Parti du progrès. Il était un orateur charismatique qui s'opposait au niveau élevé des impôts, aux réglementations et à la bureaucratie publique.

Fedrelandslaget[modifier | modifier le code]

De 1930 à 1938, Anders Lange fut le secrétaire de l'organisation nationaliste norvégienne Fedrelandslaget (Cercle de la Patrie). Alors que cette dernière était auparavant une alliance politique de centre-droit conduite par Fridtjof Nansen, sous la direction d'Anders Lange, elle était connue pour organiser des rassemblements dont le but était de s'opposer aux manifestations de la classe ouvrière. Elle avait aussi proposé la nomination de Hitler et de Mussolini pour le prix Nobel de la paix. Durant l'occupation nazie de la Norvège, elle fut dissoute par les Allemands.

De ALP à FrP[modifier | modifier le code]

En 1973, Anders Lange fonde son propre parti, dont le nom prolixe mais révélateur signifiait en français « Parti d'Anders Lange pour une forte réduction des impôts, des taxes et de l'interventionnisme public » (couramment appelé Parti d'Anders Lange). Ce mouvement de protestation qu'il avait créé connut un succès immédiat en réunissant 5 % des voix aux élections législatives de la même année. Ce score lui permit d'entrer au Storting, le Parlement de Norvège, où il effectua son mandat jusqu'en 1974, date de sa mort, des suites d'une insuffisance cardiaque. La direction du parti fut par la suite attribuée à Carl I. Hagen qui le réforma et en fit un mouvement politique de droite plus modérée, appelé Parti du progrès. Ce dernier est aujourd'hui l'un des partis les plus importants de Norvège.

Apartheid[modifier | modifier le code]

Anders Lange était une personnalité controversée qui, à plusieurs reprises, marqua son soutien à la politique sud-africaine de l'apartheid. À ce sujet, il fut l'auteur de plusieurs articles publiés dans son journal Hundeavisen (plus tard renommé en Anders Langes Avis). Son partenaire politique Erik Gjems Onstad fut aussi un ardent défenseur de l'apartheid dans les années 1960, 1970 et 1980.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Cet article est partiellement basé sur les articles norvégiens de Wikipédia intitulés Anders Lange et Fedrelandslaget.