Aftenposten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

59° 54′ 42″ N 10° 45′ 16″ E / 59.91161605, 10.75431705 ()

Aftenposten
Image illustrative de l'article Aftenposten

Pays Drapeau de la Norvège Norvège
Langue Norvégien, Anglais
Périodicité Quotidien
Genre Généraliste
Diffusion 256 000 ex. (2003)
Date de fondation 1860
Ville d’édition Oslo

Propriétaire Schibsted ASA
Directeur de la rédaction Hans Erik Matre
Site web Aftenposten

L’Aftenposten est le deuxième plus important journal de Norvège avec un tirage de 256 600 copies pour l'édition matinale, 155 400 copies pour l'édition du soir et 232 900 copies pour l'édition dominicale en 2003.

L'Aftenposten est généralement considéré comme le journal faisant autorité en Norvège, en opposition aux tabloïds comme VG ou Dagbladet.

L'Aftenposten est une compagnie privée propriété de la société publique Schibsted ASA. Le journal emploie 740 personnes et le rédacteur en chef est M. Hans Erik Matre (2005).

Historique[modifier | modifier le code]

L'Aftenposten a été fondé par Christian Schibsted le sous le nom de Christiania Adresseblad.

L'année suivante, il reçut le nom actuel d'Aftenposten.

Depuis 1885, le journal est tiré quotidiennement à deux éditions.

L'édition du dimanche a été introduite en 1990.

Historiquement, l'Aftenposten s'est présenté comme un journal « indépendant et conservateur », en alignant leur plate-forme éditoriale sur le Parti conservateur norvégien, le Høyre. Cela s'est notamment manifesté au travers d'un vigoureux anti-communisme durant l'entre-deux-guerres.

Durant l'occupation de la Norvège par l'Allemagne nazie, des collaborateurs prirent le contrôle du journal. Le 7 mai 1945, à la veille de la capitulation allemande, le prix Nobel de littérature Knut Hamsun publia dans Aftenposten un texte à la gloire d'Hitler, décédé quelques jours plus tôt.

Fin , le quotidien se serait procuré la totalité des 251 287 télégrammes diplomatiques du Cablegate en vue de les exploiter en dehors de toute contrainte partenariale avec WikiLeaks[1].

Ligne éditoriale[modifier | modifier le code]

Le journal a traditionnellement été considéré comme un journal conservateur. Certains observateurs extérieurs pensent que l'Aftenposten a déplacé sa ligne éditoriale vers la gauche après la fin de la Guerre froide, au vu notamment de sa position critique envers l'État d'Israël, l'invasion américaine de l'Irak en 2003 et le nouveau candidat au titre d'évêque d'Oslo.

Généralement, les articles de l'Aftenposten ne soutiennent explicitement aucune des factions politiques de Norvège.

Langages[modifier | modifier le code]

L’Aftenposten est publié en Riksmål, ou norvégien standard traditionnel, une forme conservatrice non-officielle mais largement utilisée du norvégien. En 1990, l'Aftenposten a adopté une réforme nouvelle du Riksmål. Ainsi les formes traditionnelles du Riksmål comme efter ('après'), nu ('maintenant'), sne ('neige') et sprog ('langues') ont été remplacées par des nouvelles (etter, , snø, språk).

La version en ligne du journal a une large partie en anglais, et c'est l'une des sources favorites des Norvégiens pour l'actualité en anglais. Cette édition cible tout particulièrement les personnes d'origine norvégienne, spécialement celles des États-Unis, qui sont intéressés par la Norvège mais qui ne parlent pas norvégien.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Grégoire Fleurot, « Aftenposten brise le monopole de Wikileaks », Slate, 23 décembre 2010 (mis à jour le 14 mars 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]