Amédée Pichot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pichot.

Joseph Jean-Baptiste Marie Charles Amédée Pichot, né le 3 novembre 1795 (12 brumaire an IV) à Arles et mort le 12 février 1877 dans le 8e arrondissement de Paris, est un romancier, historien et traducteur français.

Parcours[modifier | modifier le code]

Son père, bien que simple boutiquier du Plan de la Cour, lui fit faire des études au collège de Juilly. Reçu docteur en médecine à Montpellier en 1817, il se tourna vers la littérature et plus particulièrement l'histoire littéraire anglaise. Il fut rédacteur au Mercure du XIXe siècle, à la Revue de Paris et à la Revue britannique à partir de 1840[1]. Traducteur prolifique, il a notamment traduit les œuvres complètes de Lord Byron ainsi que nombre d'œuvres de Charles Dickens, Sheridan, William Makepeace Thackeray et Edward Bulwer-Lytton.

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Essai critique sur le gaz hydrogène et les divers modes d'éclairage artificiel, avec Charles Nodier (1823)
  • Voyage historique et littéraire en Angleterre et en Écosse (3 volumes, 1825)
  • Essai sur le génie et le caractère de Lord Byron (1827)
  • The Living poets of England (2 volumes, 1827)
  • Le Perroquet de Walter Scott. Esquisses de voyages. Légendes, romans, contes biographiques et littéraires (2 volumes, 1834)
  • Monsieur de l'Étincelle, ou Arles et Paris, roman de la vie moderne (2 volumes, 1837)
  • Galerie des personnages de Shakespeare, avec des analyses, par Amédée Pichot, et une notice biographique par Old Nick (1844)
  • Jeanne de Walbourg (1845)
  • Le Dernier roi d'Arles, épisode des grandes chroniques arlésiennes, comprenant les légendes du lion, du cheval et de la Tarasque, précédé d'un essai historique sur la ville d'Arles (1848)
  • L'Irlande et le Pays de Galles, esquisses de voyages, d'économie politique, d'histoire, de biographie, de littérature (2 volumes, 1850)
  • Charles-Quint, chronique de sa vie intérieure et de sa vie politique, de son abdication et de sa retraite dans le cloître de Yuste (1854)
  • Les Mormons (1854)
  • Les Poètes amoureux, épisodes de la vie littéraire. Milton, Pope, Cowper, Chatterton, Canova (1858)
  • Sir Charles Bell, histoire de sa vie et de ses travaux (1858)
  • Arlésiennes : chroniques, légendes, contes et souvenirs biographiques et littéraires (1860)
  • L'Écolier de Walter Scott, contes biographiques (1860)
  • La Belle Rebecca (1864)
  • Le Cheval rouge (1869)
  • Un enlèvement, nouvelles (1860)
  • Jeanne, ou le Dévouement filial (1861)
  • La Femme du condamné, scènes de la vie australienne (1862)
  • Souvenirs intimes sur M. de Talleyrand (1870)
Traductions
  • Lord Byron : Œuvres complètes (10 volumes, 1819-1821)
  • Thomas Moore : Lalla Roukh, ou la Princesse mogole (2 volumes, 1820)
  • Walter Scott : Lettres de Paul à sa famille écrites en 1815, suivies de la Recherche du bonheur, conte (3 volumes, 1822)
  • John Lingard : Histoire d'Angleterre, en collaboration (21 volumes, 1825-1838)
  • Edward Bulwer-Lytton : Les Derniers Jours de Pompéi (2 volumes, 1834)
  • Edward Bulwer-Lytton : L'Étudiant, contes, nouvelles, et esquisses littéraires (2 volumes, 1835)
  • Sheridan : La Duègne (1835)
  • Sheridan : La Critique, ou la Répétition d'une tragédie (1835)
  • Sheridan : L'École de la médisance (1835)
  • David Garrick : Le Mariage clandestin (1835)
  • James Shirley : Les Sœurs (1835)
  • Ben Jonson : Volpone ou le Renard (1835)
  • William Hickling Prescott : Les Aztèques (1846)
  • William Hickling Prescott : Histoire de la conquête du Mexique, avec un tableau préliminaire de l'ancienne civilisation mexicaine, et la vie de Fernand Cortés (1846)
  • Charles Dickens : Contes de Noël (3 volumes, 1847-1853)
  • Charles Dickens : Le Neveu de ma tante, histoire personnelle de David Copperfield (3 volumes, 1851)
  • Edward Bulwer-Lytton : La Famille Caxton (1853)
  • Basil Hall : Scènes de la vie maritime (1853)
  • William Makepeace Thackeray : Le Diamant de famille et La Jeunesse de Pendennis (1855)
  • Thomas Babington Macaulay : Histoire du règne de Guillaume III pour faire suite à l'histoire de la Révolution de 1688 (4 volumes, 1857-1861)
  • John Wilson Croker : Les Derniers Jours de Louis-Philippe (1858)
  • Basil Hall : Scènes du bord et de la terre ferme (1858)
  • William Makepeace Thackeray : Œuvres diverses. Biographies, essais historiques, critiques et littéraires (1860)
  • Edward Bulwer-Lytton : Qu'en fera-t-il ? (2 volumes, 1860)
  • Charles Dickens : Historiettes et récits du foyer (1862)
  • Charles Dickens : Les Contes d'un inconnu (1863)
  • Dinah Craik : John Halifax, gentleman (2 volumes, 1863)
  • William Makepeace Thackeray : Morgiana. Le Chevalier déshérité (2 volumes, 1864)
  • Charlotte Mary Yonge : La Colombe dans le nid de l'aigle (1867)
  • William Godwin : Caleb William, ou les Choses comme elles sont (2 volumes, 1868)
  • Charles Dickens : Contes pour le jour des Rois (1869)
  • Dinah Craik : Maîtresse et servante (1872)
  • Neil Campbell : Napoléon à l'île d'Elbe, chronique des événements de 1814 et 1815, d'après le Journal du colonel sir Neil Campbell, le Journal d'un détenu, et autres documents inédits ou peu connus, pour servir à l'histoire du Premier Empire et de la Restauration (1873)
  • Bret Harte : Scènes de la vie californienne et esquisses de mœurs transatlantiques (1873)
  • Lucretia Davidson, Histoire d'une jeune Américaine morte à l'âge de 17 ans, traduit du Quarterly Review, in la Revue de Paris, 1829[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Véronique Perrot, Le cercle de la Revue britannique (1825-1901) - Histoire d'une revue, thèse de doctorat de littérature comparée, Amiens, Université de Picardie Jules Verne, Faculté des lettres, 2002, 634 p. (peut se consulter notamment à Amiens et à la bibliothèque d'Arles).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. La Revue britannique parut de 1825 à 1840. Elle proposait un choix d'articles traduits des revues de Grande-Bretagne, sur la littérature, les beaux-arts, les inventions et idées nouvelles, des récits de voyages ; les arts industriels, l'agriculture, la géographie, le commerce, l'économie politique, les finances. M. Saulnier, Directeur de la publication Paris. Au bureau du Journal, Rue des Bons-Enfans, N° 21; Chez Dondey-Dupré père et fils; imp.-lib., Rue Richelieu, N° 47 bis, ou rue Saint-Louis, N° 46, au Marais. 1833. (Kathleen Jones La Revue britannique son histoire et son action littéraire- Editions Droz –1939)
  2. Google Books : http://books.google.fr/books?id=SkZFAAAAYAAJ&lpg=RA1-PA6&ots=ud345Et076&dq=Lucretia%20Maria%20Davidson&hl=fr&pg=RA1-PA5#v=onepage&q=Lucretia%20Maria%20Davidson&f=false