Alice Lake

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alice Lake

Description de cette image, également commentée ci-après

Alice Lake, vers 1920

Naissance
Brooklyn, New York
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 72 ans)
Hollywood (Californie)
États-Unis
Profession Actrice

Alice Lake est une actrice américaine qui a eu son heure de gloire en tant que star du cinéma muet. Elle est née le à Brooklyn, New York aux États-Unis, décédée le à Hollywood, Los Angeles en Californie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Brooklyn, New York, Alice Lake débute sa carrière à dix-sept ans en tant que danseuse et comédienne.

Une biographie succincte[1] la présente comme ayant figuré adolescente (15 ans) dans un film de Mack Sennett et ayant par la suite tourné avec ce dernier[2]. Même si l'information est souvent reprise, "Mack Sennett Comedies" doit probablement être pris au sens large et recouper les films qu'elle tourne avec Roscoe Arbuckle dans le cadre de la Keystone[3]. Une étude attentive de sa filmographie montre qu'à ses débuts, elle tourne sur la côte est des États-Unis alors qu'à l'époque Mack Sennett est déjà à Los Angeles. La Keystone n'ouvre ses studios de New York qu'en 1915.

Elle fait ses débuts à l'écran en 1912 chez Vitagraph Company aux studios de New York[4] où on la retrouve dans de nombreux films de Wally Van acteur et réalisateur des films de la série des Cutey.

En 1916, elle tourne plusieurs films pour la Triangle Film Corporation dans les studios de la côte Est de la Keystone, où elle apparaît dans le film The moonshiners de Roscoe Arbuckle. Lorsque ce dernier quitte Mack Sennett pour créer la Comique Film Corporation, elle le rejoint bientôt et obtient ses premiers rôles principaux dans la série des Fatty[5] aux côtés de Buster Keaton et Al St. John comme dans Fatty chez lui (1917) ou Fatty à la clinique (1918).

En 1920, elle abandonne la comédie burlesque et rejoint la Metro Pictures pour une série de comédies dramatiques où elle tient le haut de l'affiche et qui marquent l'apogée de sa carrière. Elle est la partenaire en 1921 du jeune Rudolph Valentino dans Uncharted Seas de Wesley Ruggles. Mais cette période de gloire est très courte et rapidement, elle est de nouveau cantonnée à des seconds rôles.

En mars 1924, Alice Lake épouse l'acteur Robert Williams. C'est une union houleuse et difficile et ils divorcent en 1925. Le couple se sépare et se réunit à nouveau trois fois avant de faire une rupture définitive. Elle poursuit en parallèle une carrière sur les planches au théâtre à Broadway.

À l'avènement du cinéma parlant, elle joue de moins en moins et n'obtient plus que des rôles secondaires. Sa dernière apparition au cinéma date de 1935 avec des rôles très marginaux ou de quasi figurante et elle n'est plus créditée aux génériques. Elle possède toutefois une étoile sur le Hollywood Walk of Fame.

Elle meurt d'une crise cardiaque à l'âge de 72 ans au Paradise Sanitarium à Hollywood.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Très peu de documentation sur cette artiste : Stars of The Photoplay, 1924 (hors-série de l'époque de Photoplay Magazine), très galamment rajeunie de deux ans…
  2. Aucun film de ce dernier dans lequel elle soit créditée. Réf. : filmographie de Georges d’Acunto.
  3. Entre avril et juillet 1916 : The Moonshiners, The Waiters' Ball et A Creampuff Romance, films produits par la Triangle Film Corporation
  4. 94 Fourth Avenue, Bay Shore, New York, puis East 15th Street and Locust Avenue, Brooklyn, New York, USA
  5. Souvent The Garage est cité dans sa filmographie, mais sa figuration est très peu probable.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :