Fatty cuisinier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fatty cuisinier

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Affiche américaine du film

Titre original The Cook
Réalisation Roscoe Arbuckle
Scénario Roscoe Arbuckle
Acteurs principaux
Sociétés de production Comique Film Corporation
Pays d’origine États-Unis
Sortie 1918
Durée Deux bobines

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Fatty cuisinier (The Cook) est une comédie burlesque écrite et réalisée par Roscoe Arbuckle sortie en 1918.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Fatty est le chef-cuisinier d'un restaurant dont Buster Keaton est le serveur. Un grand classique de situation dans les comédies burlesques et l'occasion pour Roscoe de montrer sa dextérité à jongler avec les plats et les couteaux et reprend des gags de Fatty boucher ou Fatty chez lui. Une longue scène du film est une parodie de la danse de Salomé. L'irruption du truand Al St John venu faire la caisse est le prétexte à une bagarre et Luke finira par y mettre bon ordre. Ces deux personnages sont les protagonistes d'une course-poursuite qui se déroule en parallèle de la comédie elle-même pour la rejoindre au moment du dénouement. On retrouve nos personnages lors d'un repas pris à l'office à la fin du service et le film se termine par le repos de l'après-midi que Fatty consacre à la pêche non loin d'un parc d'attraction où se trouvent Alice Lake et Buster Keaton. La fin du film est difficile à suivre car le film est fragmenté et incomplet.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Luke, le chien.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Longtemps considéré comme perdu ou n'ayant jamais existé[1], une copie presque intégrale de ce film fut retrouvée en mai 1996 dans les caves de l'Institut norvégien[2] du film par Jan Olsson, de l'Université de Stockholm et les travaux de restauration a été faite par le Media Lab à la Bibliothèque nationale de Norvège, sous la direction de Lars Gaustad. Il a été restauré et complété par d'autres fragments retrouvés en Europe, notamment en Hollande. En 1999 la première copie est projetée lors du Haugesund Film Festival en Norvège et aux États-Unis[3].
Fatty cuisinier est la reprise de nombreux gags tournant autour de la nourriture et du service dans un restaurant mais aussi l'occasion d'innover. La scène du repas de service autour d'un plat de spaghettis est d'une grande inventivité et l'on y retrouve nombre de gags repris ensuite dans d'autres films.
Le film est surtout remarquable pour son très long[4] plagiat de la danse de Salomé, la tête de Jean-Baptiste étant représentée par un choux-fleur… Quelques jours auparavant[5] est présenté le film Salomé de William Fox avec l'actrice Theda Bara et ce dernier est encore à l'affiche lorsque sort The Cook. Cela démontre la réactivité et la rapidité avec laquelle ces comédies burlesques étaient produites et projetées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le film The Rough House portant en Europe le titre de Fatty cuisinier en plus de Fatty chez lui, certains historiens avançaient l'hypothèse qu'il y avait confusion et un seul film.
  2. Des sources plus fantaisistes parlent du grenier d'un hôpital
  3. Disponible en vidéo depuis 2003.
  4. Près de quatre minutes, si l'on compte la danse introductrice dans la salle de restaurant, le développement par Buster Keaton et le plagiat proprement dit par Roscoe Arbuckle.
  5. 10 août 1918

Liens externes[modifier | modifier le code]