Alfonsa Muttathupadathu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sainte Alfonsa Muttathupadathu (1910 - 28 juillet 1946) était une religieuse indienne de la Congrégation des Tertiaires Clarisses du Malabar. Elle est la première sainte indienne. Elle a été canonisée par le pape Benoît XVI.

Vie[modifier | modifier le code]

Anna Muttathupadathu nait à Kudamaloor, dans l'État du Kerala (Sud-Est de l'Inde). A l'âge de trois ans, elle souffrait d'eczéma. Orpheline très jeune, elle est élevée par sa tante et son grand-oncle, qui était prêtre. On lui donne le surnom d'Annakutti (petite Anna).

Très impressionnée par la vie de Thérèse de Lisieux, et influencée par les œuvres du père Chavara qui, un siècle auparavant, avait évangélisé la région, elle décide de consacrer sa vie à la prière et à la pénitence.

Sa tante cherche cependant à la marier, mais Anna s'y refuse énergiquement. Craignant d'y être contrainte, elle se jette sur un bûcher et se brûle si gravement aux pieds, qu'elle en reste handicapée toute sa vie.

Sa tante l'autorise alors à choisir la vie religieuse. Le 12 août 1935 - elle a 17 ans - elle entre au noviciat des clarisses de Bharananganam et le 12 août 1936, elle prononce ses vœux, prenant en religion le nom de sœur Alphonsine de l’Immaculée-Conception. Elle est chargée de l'enseignement élémentaire, mais son handicap et ses souffrances l'empêchent souvent d'exercer son ministère.

Toute sa vie Alfonsa Muttathupandathu fait l'expérience de grâces mystiques insignes.

En 1939 elle souffre d'une pneumonie, mais elle survit. Sa santé en est cependant ébranlée et elle en reste physiquement fort affaiblie. Elle meurt le 28 juillet 1946 à l'âge de 35 ans.

Miracles et vénération[modifier | modifier le code]

Inhumée à Bharananganam, au sud de l'Inde, son tombeau attire bientôt les pèlerins. Des miracles sont attribués à son intercession. La guérison d'un enfant en 1999 est reconnue comme miraculeuse et obtenue grâce à son intercession. Cela fait avancer la cause de sa canonisation.

Sa fête est célébrée à Bharananganam chaque année entre le 19 et le 28 juillet et sa tombe est devenue un haut lieu de dévotion.

Béatification et canonisation[modifier | modifier le code]

Citation[modifier | modifier le code]

« Elle sait trouver son bonheur dans les choses simples et ordinaires. (…) Elle ne cesse de rendre grâces à Dieu pour la joie et le privilège de sa vocation religieuse, pour la grâce de ses vœux de chasteté, de pauvreté et d’obéissance. (…) Elle en vient à aimer la souffrance, parce qu’elle aime le Christ souffrant, et la Croix à travers son amour pour le Christ crucifié. »
« "cette femme exceptionnelle, qui est aujourd'hui offerte au peuple de l'Inde comme leur première sainte canonisée a vécu dans l'extrême souffrance physique et spirituelle. »

Sources[modifier | modifier le code]