Alain Grandbois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alain Grandbois (Saint-Casimir, 25 mai 1900 - Québec, 18 mars 1975 à l'âge de 74 ans, deux mois avant son 75e anniversaire) est un écrivain québécois.

Il est surtout connu et apprécié pour son oeuvre de poète, mais il fut avant-tout un grand voyageur et globe-trotteur. Il a de plus écrit des oeuvres d'inspirations biographique ou autobiographique, ainsi que des nouvelles et des essais.

Né à Saint-Casimir dans le comté de Portneuf, Alain Grandbois a fait des études classiques au Collège de Montréal et au Séminaire de Québec, puis à l'Université Saint-Dunstan à Charlottetown, et à l'Université Laval de Québec, où il devient licencié en droit (1924).

Sa famille est toutefois plus étroitement associée à la ville de Québec où ses parents résideront à partir de 1922[1]. En 1958, il épouse Marguerite Rousseau de qui il était amoureux depuis son adolescence et qui est également née à Québec.

Le prix Alain-Grandbois de l'Académie des lettres du Québec a été créé en son honneur. La bibliothèque municipale de Saint-Augustin-de-Desmaures porte également son nom.

Le fonds d'archives d'Alain Grandbois est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[2].

Appréciation[modifier | modifier le code]

Il a une aversion des mondanités, des salons bourgeois, des prix littéraires et des rencontres d'écrivains. Il ne croit à rien à personne, il pense par lui-même (Gaston Miron sera son éditeur). Il écrit «Les Îles de la nuit» où il est solennel et intimiste. Il aime parler de grands espaces et de ses expériences personnelles[3].

Thèmes progressifs et répressifs.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Liste des œuvres[modifier | modifier le code]

  • Né à Québec: Louis Jolliet (1933)
  • Les voyages de Marco Polo (1941)
  • Îles de la nuit (1944)
  • Avant le chaos (1945)
  • Le Centre cosmique (1946)
  • Rivages de l'homme (1948)
  • L'Étoile pourpre (1957)
  • Poèmes (1963)
  • Visages du monde. Images et souvenirs de l'entre-deux-guerres (1971)[4]

Né à Québec (1933)[modifier | modifier le code]

Il fait paraître son premier ouvrage en 1933 à Paris (chez l'éditeur Albert Messein qui n'existe plus aujourd'hui et dont les archives ont été détruites pendant la 2e Guerre), ouvrage intitulé Né à Québec... Louis Jolliet. Récit qui sera réédité chez Fides en 1948 dans la "Collection du Nénuphar", puis sous forme d'édition critique en 1994 dans la collection "Bibliothèque du Nouveau Monde" aux Presses de l'Université de Montréal. Ce récit biographique amalgame à la fois l'Histoire et la fiction, dans la mesure où certaines incertitudes sur la vie de Louis Jolliet, découvreur du Mississipi, prévalent et que le récit est soutenu par une écriture très soignée.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Estelle Côté et Gean Cléo Godin, "Introduction" dans Né à Québec, Montréal, Presses de l'Université de Montréal,‎ 1994, p. 7-10
  2. Fonds Alain Grandbois (MSS204) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).
  3. Éditions Hexagone
  4. Ville de Sherbrooke : Rue Grandbois

Liens externes[modifier | modifier le code]