Alain Grandbois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alain Grandbois (Saint-Casimir, 25 mai 1900 - Québec, 18 mars 1975 à l'âge de 74 ans, deux mois avant son 75e anniversaire) est un écrivain québécois.

Il a une aversion des mondanités, des salons bourgeois, des prix littéraires et des rencontres d'écrivains. Il ne croit à rien à personne, il pense par lui-même (Gaston Miron sera son éditeur). Il écrit «Les Îles de la nuit» où il est solennel et intimiste. Il aime parler de grands espaces et de ses expériences personnelles[1].

Thèmes progressifs et répressifs.

Le prix Alain-Grandbois de l'Académie des lettres du Québec a été créé en son honneur. La bibliothèque municipale de Saint-Augustin-de-Desmaures porte également son nom.

Le fonds d'archives d'Alain Grandbois est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Né à Québec: Louis Jolliet (1933)
  • Les voyages de Marco Polo (1941)
  • Îles de la nuit (1944)
  • Avant le chaos (1945)
  • Le Centre cosmique (1946)
  • Rivages de l'homme (1948)
  • L'Étoile pourpre (1957)
  • Poèmes (1963)
  • Visages du monde. Images et souvenirs de l'entre-deux-guerres (1971)[3]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Éditions Hexagone
  2. Fonds Alain Grandbois (MSS204) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).
  3. Ville de Sherbrooke : Rue Grandbois

Liens externes[modifier | modifier le code]