Ahmed Zaki Abou Chadi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ahmed Zaki Abou Chadi

Ahmed Zaki Abou Chadi, né en 1892 au Caire et mort le 12 avril 1955 à New York, est un poète égyptien.

Il étudie en Égypte avant de se rendre à Londres pour poursuivre des études de médecine[1]. Il reste en Angleterre de 1912 à 1922[1]. De retour en Égypte, il exerce la médecine et devient en 1935 doyen de la faculté de médecine d'Alexandrie[1]. Il participe notamment à la revue cairote Apollo dont il a été rédacteur en chef[1]. Il émigre aux États-Unis en 1946 et meurt à New York le 12 avril 1955[1].

Figure littéraire majeure des années 1920-1930 en Égypte, il est considéré comme un pionnier de la poésie arabe moderne[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Slimane Zéghidour, La poésie arabe moderne entre l'Islam et l’Occident, éd. Karthala, Paris, 1982, p. 126 (ISBN 978-2-86537-047-4)
  2. Salma Khadra Jayyusi, Trends and movements in modern Arabic poetry, éd. Brill, Leyde, 1977, p. 370 (ISBN 978-90-04-04920-8)