Ahmad Kamyabi Mask

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ahmad Kamyabi Mask

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Kamyabi Mask et Eugène Ionesco

Nom de naissance Ahmad Kamyabi Mask
Activités Écrivain, dramaturge, traducteur.
Naissance 1944
Birjand
Langue d'écriture Français, persan
Distinctions Chevalier de l'Ordre des Palmes académiques 2011, Prix de l'Association des écrivains de langue française (ADELF) 1991

Œuvres principales

  • A la recherche d'un ami
  • Ionesco et son théâtre
  • Les temps de l'attente

Compléments

Ahmad Kamyabi Mask (en persan : احمد کامیابی مسک) (né en 1944 à Birjand, Iran), est un écrivain, metteur en scène, critique de théâtre, traducteur et éditeur iranien. Professeur émérite de théâtre moderne du département des arts dramatiques de la Faculté des Beaux Arts l'Université de Téhéran, il est connu pour ces travaux sur Eugène Ionesco et Samuel Beckett.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kamyabi Mask a commencé comme un professeur universitaire en 1978 ; après avoir d'abord enseigné en tant que professeur d'école. Il est docteur d'État et "professeur de sciences humaines" depuis 1999. Il est l'auteur et traducteur de nombreux ouvrages et essais en français et en Persan publié à Paris et à Téhéran et à Isphahan. Une partie de son œuvre a été traduite et publiée en anglais comme son livre Dernière rencontre avec Samuel Beckett traduit par Janet A. Evans comme Last Meeting with Samuel Beckett est de interviews de Kamyabi Mask avec Samuel Beckett. Ce livre a été traduit en un nombre de autres langues comme l'allemand, le persan, espagnol et néerlandais[1],[2],[3]. Il a également été directeur de théâtre, dramaturge, critique et acteur (brièvement).

Qu'a-t-on fait de Rhinocéros d'Eugène Ionesco à travers la monde
Les Nègres, Jean Genet; tr. Ahmad KAMYABI MASK

Kamyabi Mask est également Chevalier de l'Ordre des Palmes académiques depuis 2011[4].

Kamyabi Mask, un littérateur du français et de littérature comparée, était un associé d'Eugène Ionesco. Ionesco a écrit une préface d'un de ses livres Ionesco et son théâtre. Kamyabi Mask est un éminent critique de néologisme colonialiste de Martin Esslin pour le théâtre d'avant-garde en France aussi. Il a écrit dans Les Cahiers Renaud-Barrault 97 sur Rhinocéros de Ionesco[5]. Jean-Louis Barrault mis en scène cette pièce de théâtre basée sur la critique de Kamyabi Mask.

Il a traduit nombreuses pièces de théâtre et plusieurs poèmes du français en persan et du persan en français. Ses traductions en français incluent une pièce de théâtre par Bahram Beyzai, Le huitième voyage de Sindbad (1990), et quelques poèmes d'Ahmad Shamlou. Il a également traduit nombreuses pièces de théâtre de Jean Genet, Eugène Ionesco et Fernando Arrabal en persan, y compris Rhinocéros de Ionesco, Les Nègres de Genet et L'Architecte et l'Empereur d'Assyrie de Arrabal[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Certains de ses livres sont:

Les traductions en français[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]