720p

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

720p est une nomenclature utilisée en vidéo numérique pour désigner une image vidéo en haute définition composée de 720 lignes progressives ; l'image a un rapport d'image de 16/9.

Le nombre 720 désigne le nombre de lignes, tandis que la lettre p est utilisée pour désigner le balayage progressif de l’image (par opposition à la lettre i – de l'anglais : interlace – pour balayage entrelacé).

Utilisation[modifier | modifier le code]

Ce format est exploité en télédiffusion et en vidéo HD-Ready, par certaines consoles de jeux vidéo ainsi qu'en affichage informatique également défini par le standard WXGA-H.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Dimensions de l'image[modifier | modifier le code]

Le signal 720p a été prévu pour avoir une définition de 1 280 × 720 pixels en progressif, avec un rapport d'image de 16/9.

Cadence d'images[modifier | modifier le code]

Les formats haute définition ont été prévus pour pouvoir être exploités à la fois dans les régions à 50Hz et à 60Hz. Ainsi, le 720p existe en 7 cadences d'images différentes : 24, 25, 29.97, 30, 50, 59.94 et 60[1] images par seconde. À noter que les cadences de 24/25/30Hz ne sont utilisés qu'en production cinématographique. La diffusion télévisée, quant à elle, se fait exclusivement en 50 ou 60 Hz.

Comparaison avec le 1080p[modifier | modifier le code]

Lorsque la télévision haute définition en était encore à ses débuts, la question de savoir quel format était le plus performant entre le 720p et le 1080i faisait débat. Malgré une définition spatiale plus importante pour ce dernier (1 920×1 080 contre 1 280×720), plusieurs experts arguaient de la supériorité du 720p[2] dans la mesure où :

  • avec son balayage progressif, le 720 transmet 720 lignes à chaque rafraîchissement, contre 540 pour le 1080i (meilleure définition temporelle) ;
  • la résolution horizontale du 1080i est souvent réduite à 1 440 pixels, voire 1 280, en format de diffusion (voir DVB);
  • les images progressives sont plus faciles à compresser que les images entrelacées. On remarque d'ailleurs que la Société Suisse de Radiodiffusion et télévision produit en 1080i/50[3] et diffuse en 720p/50[4], car les pertes engrangées par la compression avant diffusion sont moindres en transconvertissant d'un format entrelacé à progressif en amont plutôt qu'en conservant le format d'origine.

Malgré cela, la plupart des chaînes de télévision à travers le monde ont adopté le 1080i comme format de diffusion haute définition. Au final, le 720p, tout comme le 1080i, sont des formats de transition en attendant l'implantation à large échelle (production, archivage, et diffusion) du 1080p/50.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]