3e armée (Allemagne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 3e armée.

La 3e armée (en allemand : 3. Armee) était une armée (regroupement d'unités) de l'Armée de terre allemande (Heer) au sein de la Deutsches Heer pendant la Première Guerre mondiale puis au sein de la Wehrmacht lors de la Seconde Guerre mondiale.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Dès la mobilisation, Max von Hausen reçoit le commandement de la 3e armée principalement composée de Saxons. La 3e armée participe à la bataille des frontières, principalement dans les combats de Dinant et Charleroi. La 3e armée est responsable de la destruction de Reims en septembre 1914. Après la retraite de la 2e armée après la première bataille de la Marne, Von Hausen voit son propre flanc exposé et ordonne la retraite. Lors de la stabilisation du front sur la rivière Aisne, von Hausen est relevé de son commandement et remplacé par le général Karl von Einem.

Réussissant à repousser l'offensive Champagne-Marne française de février-mars et septembre-novembre 1915, respectivement, la 3e Armée prend part aux trois batailles de l'Aisne et tient la 4e armée du général Antoine (sous le groupe d'armées Centre du général Philippe Pétain) pendant la deuxième bataille de l'Aisne dans le cadre de l'offensive de Nivelle du 16 avril au 15 mai 1917.
Les unités de l'aile droite de la 3e armée ont également participé à l'offensive de Champagne du général Erich Ludendorff sur la Marne du 15 au 17 juillet 1918 soutenant le flanc oriental de la 1re armée allemande. Après avoir subi de lourdes pertes dans la bataille contre les Forces expéditionnaires alliées du général John J. Pershing du 26 septembre au 11 novembre pendant l'offensive Meuse-Argonne, la 3e Armée est forcée de battre en retraite vers le nord, peu avant la fin de la guerre.

Commandants successifs[modifier | modifier le code]

Début fin Grade Commandant
9 septembre 1914 General Max von Hausen
General Karl von Einem

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

La 3e armée est activée le 1er septembre 1939, le jour où les forces allemandes envahissent la Pologne. Elle est mise sous le commandement du Generaloberst Georg von Küchler (Küchler deviendra plus tard commandant du groupe d'armées Nord en 1942 puis Generalfeldmarschall).
Au début de la campagne polonaise, la 3e armée fait partie du groupe d'armées Nord du Generalfeldmarschall Fedor von Bock, de concert avec la 4e armée du Generalfeldmarschall Günther von Kluge. La mission de la 4e armée est de capturer le corridor polonais et d'entrer en Prusse-Orientale, ainsi reliant les deux zones. La 3e armée se divise en deux et attaquer la Prusse-Orientale. Une première partie de la 3e armée progresse vers le sud de Modlin, croisement entre le confluent des rivières de la Vistule et de Bug et prendre part à l'attaque sur Varsovie. L'autre partie de la 3e Armée devait d'attaquer à proximité de Narew, attaquer le long de la rivière Bug, et prendre la direction de Brest-Litovsk.
Quand l'attaque sur la Pologne est lancée, une partie de la 3e armée est déplacée vers le corridor polonais et rencontre la 4e armée de Kluge. Les deux armées unissent leurs forces et œuvrent leurs plans en commun. La campagne de Pologne se termine en triomphe pour l'armée allemande. L'Armée rouge attaque la Pologne de l'Est avec un million d'hommes et avance vers l'ouest pour rejoindre les troupes allemandes, les pertes russes sont plus importantes que prévu. Un défilé de la victoire commune allemande et soviétique a lieu à Brest-Litovsk.
Le 5 novembre 1939, seulement environ cinq semaines après la fin de la campagne polonaise, la 3e armée est dissoute, devenant l'une des premières armées allemandes de la Seconde Guerre mondiale à être démantelée. Immédiatement après sa dissolution, Küchler devient le commandant de la 18e armée nouvellement formée et la conduit pendant la campagne occidentale de 1940. Il garde ce commandement jusqu'en 1942, puis devient commandant du groupe d'armées Nord pour mener le siège de Leningrad. Cette année, il devient Generalfeldmarschall. En 1944, il est remplacé suite à la percée soviétique contre le groupe d'armées Nord.

Organisation[modifier | modifier le code]

Commandants successifs[modifier | modifier le code]

Début fin Grade Commandant
22 août 1939 3 octobre 1939 Generalfeldmarschall Georg von Küchler

Chefs d'état-major[modifier | modifier le code]

Début fin Grade Commandant
22 août 1939 3 octobre 1939 Generalmajor Herbert von Böckmann

Ordres de batailles[modifier | modifier le code]

Septembre 1939 Unités directement subordonnées à la 3e armée

  • Korück 501
  • Armee-Nachrichten-Abteilung 501
  • Armee-Nachschubführer 501

Unités directement rattachés à la 3e armée

Références[modifier | modifier le code]

Source
Liens externes