Île Ronde (Maurice)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Île Ronde.
Île Ronde
Géographie
Pays Maurice (pays) Maurice
Archipel Mascareignes
Localisation Océan Indien
Coordonnées 19° 51′ 01″ S 57° 47′ 14″ E / -19.850282, 57.787228 ()19° 51′ 01″ S 57° 47′ 14″ E / -19.850282, 57.787228 ()  
Superficie 1,6884 km2
Géologie Île volcanique
Administration
Statut Réserve naturelle

Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte -600
Fuseau horaire UTC+4

Géolocalisation sur la carte : Maurice

(Voir situation sur carte : Maurice)
Île Ronde
Île Ronde
Îles de Maurice

L'île Ronde est un îlot inhabité situé à quelques dizaines de kilomètres au nord de l'île Maurice et dépendant de la République de Maurice. L'endémisme y est très fort, et elle est classée en réserve naturelle.

Géographie[modifier | modifier le code]

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Lorsque le 15 mars 1801 l'île fut approchée par l'expédition Baudin, le Français Jean-Baptiste Bory de Saint-Vincent décrivit l'île depuis le Naturaliste où il était installé en affirmant que celle-ci est « un cône élevé d'environ trente toises au-dessus du niveau de la mer ; elle paraît aride et presque inabordable ; toutes ses rives, sur lesquelles écument les vagues, sont âpres ou escarpées ». Il en fit un dessin[1].

Faune et flore[modifier | modifier le code]

On note la présence sur cet îlot de l'ipéca du pays, par ailleurs rare dans le reste du pays, dont il est endémique. C'est en outre le seul endroit du monde où l'on puisse trouver les serpents de la famille des bolyériidés, le boa de l'île Ronde de Schlegel (Casarea dussumieri) et le boa de l'île Ronde de Dussumier (Bolyeria multocarinata).

On y trouve également deux geckos diurnes endémiques : le phelsume de Günther (Phelsuma guentheri), le gecko de l'Ile aux Serpents (Nactus serpensinsula), et un gecko commun à toute l'île Maurice : le phelsume orné (Phelsuma ornata). Un gros scinque endémique est également présent : le scinque de Telfair (Leiolopisma telfairi), dont le zoo de Jersey essaie d'assurer la préservation par l'élevage. Une sous-espèce d'un escargot du genre Tropidophora (Tropidophora fimbriata haemostoma (Anton, 1839)) y a été retrouvée en 1986.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Griffiths O.L. et Florens Vincent F.B., Non-Marine Molluscs of the Mascarene Islands, Bioculture Press, Mauritius, 2006, (ISBN 99949-22-05-X)