État de Kaduna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kaduna
Administration
Pays Drapeau du Nigeria Nigeria
Capitale Kaduna
Métropole Kaduna
Date de création 3 février 1976
Gouverneur Mukhtar Ramalan Yero
Code ISO NG-KD
Démographie
Population 6 849 028 hab. (2005)
Densité 149 hab./km2
Géographie
Coordonnées 10° 20′ N 7° 45′ E / 10.333333333333, 7.75 ()10° 20′ Nord 7° 45′ Est / 10.333333333333, 7.75 ()  
Superficie 4 605 300 ha = 46 053 km2
Latitude 9° 03' à 11° 32' Nord
Longitude 6° 05' à 8° 48' Est
Localisation
Carte de localisation de l'État.
Carte de localisation de l'État.

Kaduna est un État du centre du Nigeria. Il tire son nom de sa capitale et ville principale Kaduna.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'état a été créé le 3 février 1976 d'une renommage de l'État du Centre-Nord (North Central State). En 1991 la province de Katsina devient indépendante sous le nom d'État de Katsina, établissant l'état dans ses frontières actuelles.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'état est bordé à l'ouest par l'État de Niger, au nord par les États de Zamfara et Katsina, au nord-ouest par l'État de Kano, à l'est par les États de Bauchi et Plateau et au sud par l'État de Nassarawa et le territoire d'Abuja.

Principales villes[modifier | modifier le code]

Ville population
(estimation 2010)
Kaduna 2 061 175
Zaria 667 425
Kafanchan 32 301
Kagoro 23 616
Rahama 19 842

Divisions[modifier | modifier le code]

L'État de Kaduna est divisé en 23 LGA (local Government Area)  : Birnin-Gwari, Chikun, Giwa, Igabi, Ikara, Jaba, Jema'a, Kachia, Kaduna North, Kaduna South, Kagarko, Kajuru, Kaura, Kauru, Kubau, Kudan, Lere, Makarfi, Sabon-Gari, Sanga, Soba, Zangon-Kataf et Zaria.

Économie[modifier | modifier le code]

L'agriculture représente quatre-vingt pour-cents de l'économie de l'état. La principale culture est le coton dont l'état est le leader national. Les autres denrées cultivées sont : la pomme de terre (280 000 tonnes récoltées par an), l'igname, le tabac, les haricots, le millet, le gingembre, le riz et le manioc.

Un autre pan important de l'économie est l'élevage : volailles, moutons, chèvres et porcs.

Enfin l'état recèle quelques richesses minières : serpentine, amiante, kyanite, améthyste, sillimanite, or...

Culture[modifier | modifier le code]

Le haoussa et dans une moindre mesure le Gbari sont les langages dominants, mais une cinquantaine d'autres langues sont parlées par de petites minorités. Certaines langues comme le Sheni sont même quasiment éteintes.

Notes et références[modifier | modifier le code]