État de Rivers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rivers.
Rivers
Administration
Pays Drapeau du Nigeria Nigeria
Capitale Port Harcourt
Métropole Port Harcourt
Date de création 27 mai 1967
Gouverneur Rotimi Amaechi
Code ISO NG-RI
Démographie
Population 5 689 061 hab. (2005)
Densité 514 hab./km2
Géographie
Coordonnées 4° 45′ N 6° 50′ E / 4.75, 6.83333333333334° 45′ Nord 6° 50′ Est / 4.75, 6.8333333333333  
Altitude Min. 0 m – Max. 45 m
Superficie 1 107 700 ha = 11 077 km2
Latitude 4.75
Longitude 6.83333
Température 26 °C min. 17 °C  max. 33 °C
Pluviométrie  min. 1 700 mm/an  max. 4 700 mm/an
Localisation
Carte de localisation de l'État.
Carte de localisation de l'État.

Rivers est un État au sud du Nigeria, sur le delta du Niger.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'État de Rivers a été créé le 27 mai 1967 d'une division de la Région de l'Est. Lors de la redivision de 1976, il acquiert les régions d'Ughelli, prise au défunt État de Bendel, et la région d'Opobo, prise à l'État de Cross River. En 1996, l'ouest de l'État devient indépendant sous le nom de Bayelsa.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'État est bordé à l'ouest par les États de Bayelsa et Delta, au nord par l'État d'Anambra et à l'est par les États d'Imo, d'Abia et d'Akwa Ibom. Il possède une centaine de kilomètres de côtes vers l'océan Atlantique au sud.

Les principales villes, outre la capitale Port Harcourt, sont Bonny, Ahoada, Okrika, Degema, Opobo et Gokana.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est de type tropical humide, avec une courte saison sèche d'un mois. Port Harcourt, dans le sud de l'État subit 182 jours de pluie par an.

Végétation[modifier | modifier le code]

Le sud de l'État, côtier, est caractérisé par la mangrove et ses marais. Alors que l'intérieur des terres est couvert par la forêt tropicale humide.

Divisions[modifier | modifier le code]

L'État de Rivers est divisé en 23 LGA (local Government Area) : Abua-Odual, Ahoada West, Ahoada West, Akuku-Toru, Andoni, Asari-Toru, Bonny, Degema, Eleme, Emuoha, Etche, Gokana, Ikwere, Khana, Obio-Akpor, Ogba-Egbema-Ndoni, Ogo-Bolo, Okrika, Omumma, Opobo-Nkoro, Oyigbo, Port Harcourt et Tai.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de l'État est principalement basée sur le pétrole et le gaz naturel : il participe pour 40 % à la production de pétrole du pays, et dispose d'une raffinerie et d'usines pétrochimiques. Les autres industries incluent le verre, la métallurgie et la fabrication de la bière.

Cependant, la majeure partie de la population reste employée dans le domaine de l'agriculture et la pêche.

Culture[modifier | modifier le code]

Comme souvent au Nigeria, une grande diversité de langues sont parlées dans l'État. Les plus usitées sont : Ekpeye, Ibami, Ikwerre, Kalabari, Okrika, Kolokuma, Nembe.

Plusieurs ethnies sont présentes dans cet État, notamment le peuple Ogoni, qui s'est fait connaître au niveau international à partir des années 1990 à cause de sa lutte contre la destruction de l'environnement par la compagnie pétrolière Shell. Le chef des Ogonis était Ken Saro Wiwa.