Établissements René Neymann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Établissements René Neymann

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo actuel des Établissements René Neymann

Création 1850
Fondateurs Salomon Neymann
Forme juridique SARL
Slogan 150 ans d'expérience qui font la différence
Siège social Drapeau de France Wasselonne (France)
Direction Jean-Claude Neymann
Activité Agroalimentaire
Produits Pain azyme et pains spéciaux
Effectif 17
Site web http://www.neymann.com
Chiffre d’affaires 1 065 000 € en 2009
Résultat net -2 000 € en 2009

Les Établissements René Neymann sont une entreprise familiale de pain azyme basée à Wasselonne dans le Bas-Rhin et fondée en 1850, ce qui fait d'elle le fabricant le plus ancien de France dans son domaine. Depuis le 1er janvier 1976, l'entreprise est exploitée par la Société d'exploitation des Établissements René Neymann, SARL au capital de 100 000 francs, convertis en 15 245 euros, dont le gérant est Jean-Claude Neymann, arrière-petit-fils du fondateur Salomon Neymann[1].

Les pains azymes de type ashkénaze, consommés en particulier lors de la Pâque juive, sont fabriqués en Alsace par deux sociétés, René Neymann de Wasselonne et Paul Heumann de Soultz-sous-Forêts[2],[3]. Il y a également un fabricant à Paris[4].

Historique[modifier | modifier le code]

Plaque des Établissements René Neymann devant l'usine

La société a été fondée en 1850 par Salomon Neymann. Elle s'installe à Wasselonne en 1870[5]. C'est Benoît Neymann qui donne sa renommée à cette entreprise. Jusqu'en 1930, la production du pain azyme est réservée à l'usage religieux[5]. Elle survit aux deux guerres mondiales, même si son activité avait dû cesser pendant la seconde. Les machines ont été volées pendant cette période mais retrouvées plus tard. La production recommence en 1948 grâce à René Neymann[6]. Ce dernier, qui donna son nom à l'entreprise, développa la clientèle. Au milieu du XXe siècle, René Neymann travaille avec son fils Robert et deux ou trois ouvriers et fournissent tout l'est de la France[7].

Le secteur de la biscotterie et de la diététique en France, et la société Neymann prennent leur envol dès 1960[4]. Dans les années 1960-1970, l'entreprise se modernise, la production s'industrialise plus fortement pour répondre à la demande en hausse. En 1970, l'entreprise s'ouvre au large public des amateurs de produits sains et diététiques[8]. En poste depuis 2000 et incarnant la cinquième génération[4], le patron actuel, Jean-Claude Neymann, a diversifié la gamme de produits proposés et a développé l'export[9], qui représente aujourd'hui presque deux tiers de la production[10].

Le bâtiment actuel de l'usine historique en plein centre-ville de Wasselonne, est l'ancien chais Ostermann, devenu ensuite l'imprimerie Rosenfelder pendant l'entre-deux-guerres[11], puis racheté par la société dans les années 1960.

Développement[modifier | modifier le code]

L'unité principale des établissements René Neymann à Wasselonne

La société exporte une grande partie de sa production vers l'Union européenne, notamment l'Italie, l'Allemagne, les Pays-Bas[4]. Les exportations se font aussi en Suisse, au Japon ou en Russie[4]. L'entreprise a également développé sa gamme de produits biologiques et est actuellement présente sur de nombreux annuaires de sociétés respectant les contraintes de la production biologique[12]. Les Établissements René Neymann ont réalisé de nombreuses missions à l'étranger, notamment en 2010 au Japon[13]. Le marché japonais semble approprié au produit proposé par la société alsacienne et Jean-Claude Neymann, actuel directeur général, affirmait à cette occasion : « Le consommateur japonais nous apparaît comme curieux de découvrir des nouveautés, mais en restant très exigeant, sensible à la santé et à l’écologie »[13]. Neymann a également pris part au stand Alsace du Salon international de l'alimentation de Shanghai en 2008[14].

On notera que l'entreprise alsacienne n'exporte pas en Israël. En effet, selon Jean-Claude Neymann, le marché israélien est déjà occupé par des entreprises locales et il est très difficile de le pénétrer[6].

Produits[modifier | modifier le code]

Le pain azyme de base proposé par les établissements Neymann est le pain azyme Sanita, présenté sous forme de paquets de 200 ou 400 grammes[15]. Seuls deux produits entrent dans sa composition : de la farine et de l'eau[16].

La farine utilisée provient de France ou d'Italie[6]. L'usine produit en moyenne trois tonnes de pains azymes par jour, 40 000 galettes par heure[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Société d'exploitation des établissements René Neymann - fabrique de pains azymes sur société.com
  2. « Aliments Casher - Un marché porté aussi par les adeptes de la traçabilité », sur Elevage-net,‎ 3 octobre 2005 (consulté le 9 juillet 2011)
  3. « Pains azymes Heumann - Un siècle d’histoire », sur Chambre de commerce et d'industrie de Strasbourg (consulté le 9 juillet 2011)
  4. a, b, c, d et e Le point-éco 229 (janvier-février 2004) sur strasbourg.cci.fr
  5. a et b La route du judaïsme en Alsace : un itinéraire à travers l'histoire, les traditions et le patrimoine, Jean Daltroff, 2006, p. 119
  6. a, b, c et d (de) „Brot des Elends“ nach unverfälschtem Rezept sur evpfalz.de
  7. Wasselonne : histoire d'une ville d'Alsace des origines à nos jours, Rolf Werl Société savante d'Alsace et des régions de l'Est, 1991 - 485 pages, p. 311
  8. Le patrimoine des communes du Bas-Rhin, Editions FLOHIC, 1999, p. 1570
  9. La maison Neymann sur neymann.com
  10. Une stratégie résolument tournée vers l'export sur neymann.com
  11. Wasselonne et son canton, Rolf Werl, 2001, p.65
  12. René Neymann sur le-bio-guide.com
  13. a et b Agroalimentaire au Japon : état des lieux sur bretagne-international.com
  14. Sial à Shanghai sur aria-alsace.com
  15. La gamme Sanita sur neymann.com
  16. Pain azyme Sanita 400g sur nouvelle-épicerie.fr