Éléonore Tenaille de Vaulabelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Éléonore Tenaille de Vaulabelle est un écrivain et dramaturge français né le 20 vendémiaire an X[1] à Châtel-Censoir (Yonne) et mort le 12 octobre 1859 à Paris[2]. Il publia ses romans sous le pseudonyme d'Ernest Desprez et toutes ses pièces sous celui de Jules Cordier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Blason de la famille Tenaille de Vaulabelle : « De gueules au pal d'or, accosté de deux fleurs de lis du même et chargé d'une bayonnette d'azur »

Après une enfance passée en Bourgogne, Éléonore de Vaulabelle s'installe à Paris à la fin de la Restauration, où il rédige des articles dans plusieurs journaux satiriques ainsi qu'un pamphlet quotidien pour Le Figaro, où il côtoie Alphonse Karr et George Sand.

Il a écrit deux romans sous le pseudonyme d’Ernest Desprez ainsi qu'une autobiographie romancée : Un enfant. Il développe dans Les Femmes vengées une théorie inspirée de Molière : « Les femmes sont ce que nous les faisons. » Vaulabelle ajoute : « Si les femmes mentent, c'est que nous leur apprenons à mentir. » Mais c'est à la scène qu'il consacre l'essentiel de son œuvre sous le pseudonyme de Jules Cordier, la plupart du temps en collaboration avec Clairville. Seul le recueil de nouvelles Les Jours heureux a été signé sous son véritable nom.

S'il adhère en privé aux idées républicaines – sans doute sous l’influence de son frère aîné, Achille Tenaille de Vaulabelle, auteur de l’Histoire des deux Restaurations et ministre de l'Instruction publique sous la présidence du général Louis-Eugène Cavaignac en 1848 – au théâtre, il exprime son opposition au régime selon la mode de l'époque[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Monsieur Malbroug ou Mironton, ton, ton, mirontaine, complainte en action, folie en 2 actes, J.-N. Barba, Paris, sans date.
  • La Tireuse de cartes, mélodrame en 3 actes d'Ernest Desprez et Jules-Édouard Alboize, musique de Obell, 68 p., J.-N. Barba, Paris, 1832.
  • Un enfant, drame en 4 actes de Charles Desnoyer et ***, imité du roman d'Ernest Desprez, 31 p., Marchant, Paris, 1834.
  • Clémentine, comédie-vaudeville en 1 acte, 15 p., Marchant, Paris, 1836.
  • Les Trois Dimanches, comédie-vaudeville en 3 actes de Cogniard frères et J. Cordier, 34 p., Marchant, Paris, 1838.
  • Contre fortune, bon cœur, comédie-vaudeville en 1 acte de J. Cordier, 16 p., Marchant, Paris, 1839.
  • Le Mari de ma fille, comédie-vaudeville en 1 acte, par Jacques-François Ancelot et J. Cordier, 16 p., Marchant, Paris, 1840.
  • Le Mari à l'essai, comédie-vaudeville en 1 acte, par Jean-François Bayard et J. Cordier, 19 p., Beck, Paris, 1842.
  • La Polka en province, folie-vaudeville en 1 acte, par Alexis Decomberousse et J. Cordier, 13 p., impr. de Giroux et Vialat, Saint-Denis-du-Port, 1844.
  • La Polka en province, folie-vaudeville en 1 acte, par A. Decomberousse et J. Cordier, 13 p., Beck, Paris, 1845.
  • Colombe et Perdreau, idylle en 3 actes de Clairville et J. Cordier, 28 p., impr. de Maistrasse et Wiart, Paris, 1846.
  • Les Dieux de l'Olympe à Paris, 24 p., Beck, Paris, 1846.
  • La Femme électrique, folie-vaudeville en 1 acte de Clairville et J. Cordier, 14 p., éditeur du Répertoire dramatique, Paris, 1846.
  • Éther, magnétisme et hatchis, à-propos-vaudeville en 1 acte de Clairville et J. Cordier, 12 p., impr. de Mme de Lacombe, Paris, 1847.
  • Ah ! enfin ! pièce d'ouverture en 3 actes et 2 entractes de Clairville, J. Cordier et Dumo, 16 p., Beck, Paris, 1848.
  • L'Avenir dans le passé ou les Succès au paradis, à-propos-vaudeville en 1 acte de Clairville et J. Cordier, 15 p., Beck, Paris, 1848.
  • Le Club des maris et le Club des femmes, vaudeville en 1 acte de Clairville et J. Cordier, 14 p., Beck, Paris, 1848.
  • Les Filles de la liberté, à-propos-vaudeville en 1 acte, de Clairville et J. Cordier, 10 p., Beck, Paris, 1848.
  • Les Parades de nos pères, folie en 3 tableaux tirée des anciennes parades par Dumanoir, Clairville et J. Cordier, 44 p., impr. de G. Olivier, Paris, 1848.
  • La Tireuse de cartes, vaudeville en 1 acte de Clairville et J. Cordier, 18 p., Beck, Paris, 1848.
  • Un petit de la mobile, comédie-vaudeville en 2 actes de Clairville et J. Cordier, 21 p., Beck, Paris, 1848.
  • Daphnis et Chloé, vaudeville en 1 acte de Clairville et J. Cordier, 12 p., Beck, Paris, 1849.
  • Les Grenouilles qui demandent un roi, vaudeville en 1 acte de Clairville et J. Cordier, 15 p., Beck, Paris, 1849.
  • Les Partageux, vaudeville en 1 acte de Clairville et J. Cordier, 12 p., Beck, Paris, 1849.
  • La Propriété, c'est le vol, folie-socialiste en 3 actes et 7 tableaux de Clairville et J. Cordier, 23 p., Beck, Paris, 1849.
  • Les Représentants en vacances, comédie vaudeville en 3 actes de Clairville et J. Cordier, 29 p., Beck, Paris, 1849.
  • Une semaine à Londres ou les Trains de plaisirs, folie-vaudeville à grand spectacle en 3 actes, 37 p., Beck, Paris, 1849.
  • L'Alchimiste ou le Train de plaisir pour la Californie, vaudeville en 3 actes de Clairville et J. Cordier, 9 p., Beck, Paris, 1850.
  • Le Bourgeois de Paris ou les Leçons au Pouvoir, comédie-vaudeville en 3 actes et 6 tableaux, 68 p., impr. de Dondey-Dupré, Paris, 1850.
  • C'en était un ! pochade en 1 acte, mêlée de couplets de Clairville et J. Cordier, 14 p., Beck, Paris, 1850.
  • Paris sans impôts, vaudeville en 3 actes et 6 tableaux de Clairville et J. Cordier, 27 p., Beck, Paris, 1850.
  • Les Tentations d'Antoinette, vaudeville en 5 actes de Clairville et J. Cordier, 29 p., Beck, Paris, 1850.
  • Les Secrets du diable, féerie-vaudeville en 2 actes à grand spectacle de Clairville et J. Cordier, 22 p., Beck, Paris, 1850.
  • La Dot de Marie, comédie-vaudeville en 1 acte de Clairville et J. Cordier, 13 p., D. Giraud et J. Dagneau, Paris, 1851.
  • Le Journal pour rire, revue en 1 acte et 3 tableaux de Clairville et J. Cordier, 17 p., Beck, Paris, 1851.
  • Le Palais de cristal ou les Parisiens à Londres, grande revue de l'Exposition universelle, 34 p., Beck, Paris, 1851.
  • Les Compagnons d'Ulysse, vaudeville en 1 acte et 2 tableaux de Clairville et J. Cordier, 10 p., Beck, Paris, 1852.
  • La Maîtresse d'été et la Maîtresse d'hiver, comédie-vaudeville en 3 actes de Clairville et J. Cordier, 21 p., Beck, Paris, 1852.
  • La Mère Moreau, débit de chinois, mêlé de prunes et de couplets, pochade en 1 acte de Clairville et J. Cordier, 11 p., Beck, Paris, 1852.
  • La Queue du diable, vaudeville fantastique en 3 actes de Clairville et J. Cordier, 22 p., Beck, Paris, 1852.
  • La Vénus à la fraise, folie en 1 acte mêlée de couplets de Clairville et J. Cordier, 12 p., Beck, Paris, 1852.
  • Le Baromètre des amours, comédie-vaudeville en 5 actes, de Clairville et J. Cordier, 22 p., Beck, Paris, 1853.
  • Cadet-Roussel, Dumollet, Gribouille et Cie, bambochade en 3 actes, précédée d'un prologue en vers, 22 p., Beck, Paris, 1853.
  • L'Esprit frappeur ou les Sept Merveilles du jour, comédie-vaudeville en 1 acte de Clairville et J. Cordier, 16 p., Beck, Paris, 1853.
  • Fraichement décorée, à-propos-vaudeville en 1 acte de Clairville et J. Cordier, 10 p., Beck, Paris, 1853.
  • La Vie à bon marché, vaudeville en 1 acte de Clairville, J. Cordier et Couailhac, 13 p., Beck, Paris, 1853.
  • Les Contes de la Mère l'oie, grande féerie en 5 actes et 22 tableaux de Clairville et J. Cordier, 44 p., Beck, Paris, 1854.
  • Mesdames les pirates, vaudeville à grand spectacle de Clairville et J. Cordier, 12 p., Beck, Paris, 1854.
  • La Mort de Pompée, comédie-vaudeville en 3 actes de J. Cordier, 72 p., J. Dagneau, Paris, 1854.
  • Les Binettes contemporaines, revue en 3 actes et 7 tableaux de Clairville et J. Cordier, 30 p., Beck, Paris, 1855.
  • Un dîner et des égards, comédie-vaudeville en 1 acte de J. Cordier et Dumoustier, 35 p., Michel-Lévy frères, Paris, 1858.
  • Une dame pour voyager, vaudeville en 1 acte de J. Cordier, 31 p., Michel-Lévy frères, Paris, 1858.
  • Le Banquet des Barbettes, comédie-vaudeville en 2 actes de Clairville et J. Cordier, 19 p., Beck, Paris, 1859.
  • Les Abeilles et les Violettes, revue à grand spectacle en 6 tableaux de Clairville et J. Cordier, 18 p., Beck, Paris, 1853.
  • Daphnis et Chloé, opéra-bouffe en 1 acte de Clairville et J. Cordier, musique de Jacques Offenbach, 10 p., Beck, Paris, 1860 (posthume).

Romans et autres écrits[modifier | modifier le code]

  • Épître à Sidi Mahmoud..., 16 p., Ladvocat, Paris, 1825.
  • L'Étang de Varzy (nouvelle) dans Journal des enfans, 1832-1833
  • Une seconde famille, nouvelle d'Ernest Després (sic) dans Journal des enfans, 1832-1833
  • Le Troc des âges (conte) dans Journal des enfans, 1832-18332
  • Un enfant, roman d'Ernest Desprez, 3 vol., C. Gosselin, Paris, 1833.
  • Les Femmes vengées d'Ernest Desprez, 2 vol., A. Ledoux, Paris, 1834.
  • Les Grisettes à Paris, 24 p., Ladvocat, Paris, 1832 - rééd. la Première Heure, Marseille, 2007
  • Le Fils de Claire d'Albe [Le Sachet], 24 p., Poulton, Paris, 1835.
  • Les Jours heureux, contes et morale à l'usage des enfans des deux sexes d'Éléonore de Vaulabelle, 311 p., Dumont, Paris, 1836.
  • De Similor en Californie de C. de Saint-Estève, 47 p., A. Courcier (2e édition), Paris, 1856.

Arbre généalogique[modifier | modifier le code]

ArbreTDV WTQuest v2.png

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Frédéric de Berthier de Grandry, La Famille d’Achille Tenaille de Vaulabelle (1799-1879), un ministre pionnier de l’Education nationale, préface de Jean-Pierre Soisson, Paris, 1998-2004, (ISBN 978-2-9513699-2-4)
  • Philibert Audebrand, « Le Journal au théâtre », Petits mémoires d'une stalle d'orchestre : acteurs, actrices, auteurs, journalistes, Paris, Jules Lévy libraire-éditeur, 1885, p. 167-179.
  • « Éléonore Tenaille de Vaulabelle », Biographie universelle ancienne et moderne, t. 95, Beck, 1862, p. 209-211.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 12 octobre 1801.
  2. Notice d'autorité BNF
  3. Philibert Audebrand, Petits mémoires d'une stalle d'orchestre, p. 167-179.