Église Sainte-Radegonde de Giverny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sainte-Radegonde de Giverny
Image illustrative de l'article Église Sainte-Radegonde de Giverny
Présentation
Culte Catholique romain
Type église paroissiale
Début de la construction XIe siècle
Fin des travaux XVIe siècle
Style dominant Roman
Protection  Inscrit MH (1927)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Commune Giverny
Coordonnées 49° 04′ 39″ N 1° 31′ 25″ E / 49.077525756311, 1.523591279983549° 04′ 39″ Nord 1° 31′ 25″ Est / 49.077525756311, 1.5235912799835  

L'église Sainte-Radegonde de Giverny est d'origine romane.

L'église fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis 2009[1], faisant suite à une inscription partielle de 1927[2].

Le bâtiment[modifier | modifier le code]

  • L'abside est semi-circulaire. C'est la partie la plus ancienne. Elle est en hémicycle voûtée en cul de four. Extérieurement, elle possède des modillons à sujets grotesques datant du XIe siècle.
  • Le reste de l'édifice date des XVe et du XVIe siècles. Les bas-côtés sont éclairés par des fenêtres à meneaux renaissance et flamboyant.
  • La nef est couverte d'une voûte lambrissée.
  • Une tourelle octogonale à toit pointu flanque le mur septentrional.
  • Le clocher à flèche octogonale est situé entre nef et chœur.

Statuaire[modifier | modifier le code]

Sainte Radegonde
  • Dans le chœur :
  • Au-dessus de l'autel du bas-côté sud se trouve une grande statue en bois de saint Jean-Baptiste du XVIIIe siècle.
  • Sur l'autel du bas-côté nord on trouve une peinture représentant l'Annonciation, du XIXe siècle, avec, dans une niche, une statue en pierre de la Vierge à l'Enfant du XIVe siècle.
  • Sur le mur du bas-côté sud se trouve une statue en pierre du XVIe siècle, représentant saint Quentin supplicié.
  • Près de l'entrée latérale, une statue en pierre polychrome du XIVe siècle représente saint Louis d'Anjou.
  • Des fragments de statues ont aussi été retrouvées :
    • Une statue du XIVe siècle, décapitée, sans doute lors de la période révolutionnaire,
    • Des fragments de statues du XVIe siècle, représentant saint Nicolas et sainte Barbe, ainsi que le fragment d'un personnage assis du XIIIe siècle.
  • Un Christ en bois est fixé sur la poutre de gloire. Il est daté de 1654 et devait initialement être entouré de la Vierge et de saint Jean.

Vitraux[modifier | modifier le code]

  • Les vitraux du bas-côté nord représentent la Vierge à l'Enfant et sainte Radegonde, tandis que l'un des vitraux du bas-côté sud représente saint Roch et son chien.


Les cloches[modifier | modifier le code]

Le clocher contient une grosse et une petite cloche. Elles ont toutes deux été bénites par le doyen Damoiseau d'Ecos et s'appellent Adèle Amélie et Jeanne Emma. Elles ont été fabriquées par souscription municipale en 1861 par A. Hilderrand, fondeur de l'empereur Napoléon III.

Éléments architecturaux[modifier | modifier le code]

Éléments de la statuaire[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Monographie paroissiale de Sainte-Radegonde de Giverny - septembre 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :