Zdeněk Košler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Zdeněk Košler
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
PragueVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Genre artistique
Site web
Distinction
Artiste national (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Olšany Zd. Košler 3.jpg
Vue de la sépulture.

Zdeněk Košler (Prague – Prague, ) est un chef d'orchestre tchèque. Il a joué un rôle important dans la vie musicale tchèque de la seconde moitié du XXe siècle, notamment durant les années 1960  et les années 1980[1]. Il est particulièrement connu chef à l'opéra.

Biographie[modifier | modifier le code]

Košler provient d'une famille de musiciens. Son père était un membre du Théâtre National de Prague, et son jeune frère, Miroslav, a été chef de chœur. De 1938 à 1941, il chante au sein du Chœur d'enfants Kühn et pratique la direction de l'ensemble de cuivres de son père. Il prend des leçons privées avec Otakar Jeremias et apprend le piano avec E. Grünfeldová. En 1944 et 1945, il est emprisonné au camp de concentration de Theresienstadt.

Après avoir terminé ses études au lycée, en 1947, Košler s'inscrit à l'Académie tchèque des arts musicaux à Prague, où il étudie la direction avec Karel Ančerl et Metod Doležil jusqu'en 1952[2]. En 1948, encore étudiant, il commence à travailler en tant que répétiteur à Prague, au théâtre national. C'est de ce moment qu'il acquiert ses premières expériences de direction. L'année suivante, il rejoint l'opéra d'Olomouc (1958–1962), où il dirige des œuvres de Leoš Janáček (L'Affaire Makropoulos) et de Mozart (Così fan tutte, Les noces de Figaro). En 1959, il remporte le Concours international de jeunes chefs d'orchestre de Besançon[3] et, en 1963, il remporte le très respecté Concours de direction Dimitri Mitropoulos à New York, en en même temps que Claudio Abbado et l'Argentin Pedro Ignacio Calderón. Il est ensuite assistant du chef d'orchestre Leonard Bernstein à l'Orchestre philharmonique de New York pendant un an[2],[1]

De 1962 à 1964 Košler est nommé au Théâtre Zdeněk Nejedlý à Ostrava[2]. Il travaille aussi hors de la République tchèque, avec des ensembles et des opéras tel que l'Opéra de Vienne où il menée Salomé de Richard Strauss et diriger un cycle des symphonies de Dvořák avec l'Orchestre symphonique de Vienne. À la fin des années 1960, il est aussi chef d'orchestre invité de l'Opéra comique de Berlin (1964–1968)[2]. Puis Košler est nommé au titre de second chef d'orchestre de la Philharmonie tchèque et chef principal de l'opéra de Bratislava en 1971, jusqu'en 1976[2]. De 1980 à 1984, il a également dirigé l'orchestre du Théâtre National de Prague. Il prend sa retraite en 1992[1].

Zdeněk Košler est bien connu hors de Tchécoslovaquie, grâce à ses tournées de concerts en Angleterre, en Autriche, aux États-unis et au Canada et particulièrement au Japon, où il a joué avec plusieurs orchestres de trentaine de fois[1].

Il a créé des œuvres de compositeurs tchèques :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Zdeněk Košler » (voir la liste des auteurs).
  1. a b c et d Livret du disque Supraphon (SU 0077-2 632), p. 31.
  2. a b c d et e Pâris 2004, p. 480.
  3. Liste des lauréats [PDF], p. 9.
  4. Fiche du disque sur supraphon.cz

Liens externes[modifier | modifier le code]