Ján Cikker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ján Cikker
Pamätná tabuľa - Ján Cikker (1).jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Slávičie údolie cemetery (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Académie des arts de RDA (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genre artistique
Distinctions
Prix Herder
Artiste national (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
The Judgement (d), Mister Scrooge (d), Juro Jánošík (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pamätná tabuľa - Ján Cikker (1).jpg

plaque commémorative

Ján Cikker, né le et mort le , est un compositeur slovaque et un représentant important de la musique classique slovaque moderne. Il a reçu le titre d'artiste national en Slovaquie, le prix Herder (1966) et le prix de l'UNESCO (1979).

Biographie[modifier | modifier le code]

Cikker est né le 29 juillet 1911 à Banská Bystrica en Autriche-Hongrie, l'actuelle Slovaquie. Ses premiers professeurs de musique sont sa mère, Mária Psotková, et Viliam Figuš-Bystrý. Après ses études secondaires, il étudie de 1930 à 1935 au Conservatoire de Prague, où il suit les cours de piano de Růžena Kurzová, de composition de Jaroslav Křička et ceux d'orgue et de direction d'orchestre. De 1935 à 1936, il fait sa maîtrise au Conservatoire de Prague, où il est élève de Vítězslav Novák. Il déménage à Vienne, où il étudie avec Felix Weingartner en 1936 et en 1937.

De 1939 à 1949, il enseigne au Conservatoire de Bratislava. Il est en même temps conseiller dramaturgiste du Théâtre national slovaque de 1945 à 1948. Il est obligé de quitter ce poste après le Coup de Prague en 1948[1]. Il est finalement professeur de composition à l'École supérieure des arts de la scène de Bratislava (Vysoká škola múzických umení, VŠMÚ), où il enseigne à plusieurs compositeurs slovaques de premier plan. Il meurt le 21 décembre 1989 à Bratislava, où l'on a ouvert un musée à son nom.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Son style marqué se caractérise par la richesse typique d'ambiances et de personnages contrastés (danse, prononciation lyrique, expressive) et son œuvre, par l'accent mis sur une conduite humaine et éthique. Ses premières créations sont pour la plupart des œuvres instrumentales, mais des opéras s'ajoutent à partir des années 1950.

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

  • Cycle de poèmes symphoniques : O živote – Leto, Vojak a matka, Ráno (La Vie – L'Été, La Mère et le Soldat, Le Matin), 1941-1946
  • Opéras : Juro Jánošík, 1950-1953, livret de Štefan Hoza (en) ; Beg Bajazid, 1955-1956, livret de Štefan Hoza) ; Mister Scrooge ou Tiene (Ombres), d'après Un chant de Noël de Charles Dickens, 1958-1959 ; Vzkriesenie (cs) (Résurrection), d'après le roman éponyme de Tolstoï, 1960 ; Hra o láske a srmti (Le Jeu de l'amour et de la mort), d'après l'œuvre éponyme de Romain Rolland) ; Coriolanus (Coriolan), d'après la pièce éponyme de Shakespeare, 1970-1972 ; Obliehanie Bystrice (Le Siège de Bystrica, d'après l'œuvre de Kálmán Mikszáth), 1969-1971 ; Zo života hmyzu, d'après la pièce Pictures from the Insects' Life (en) de Karel et de Josef Čapek, 1983-1986 ; Antigona (Antigone), opéra inachevé, d'après la pièce éponyme de Sophocle, 1987-1989
  • Musique de chambre et œuvres orchestrales : Slovenská suita (Suite slovaque), 1943 ; Spomienky (Souvenirs), 1947 ; Meditácie na Schützovu tému (Méditations sur le thème de Schütz), 1964 ; Orchestrálne Štúdie k činohre (Études orchestrales pour une pièce de théâtre), 1944
  • Cycle de chants : O mamičke (La Mère), 1940
  • Adaptations de chants folkloriques
  • Musique de théâtre et de film : Varúj!
  • Musique pour des troupes de danse folklorique, tels que le SĽUK (collectif slovaque d'art folklorique), Lúčnica et VÚS.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Cikker, Ján », sur Grove Music Online.

Liens externes[modifier | modifier le code]