Yvon Jacob

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Yvon Jacob
Fonctions
Député (1993 - 1997)
Gouvernement Ve République
Groupe politique app. Rassemblement pour la République
Biographie
Date de naissance (76 ans)
Résidence deuxième circonscription d'Ille-et-Vilaine

Yvon Jacob est un chef d'entreprise et un homme politique libéral français né le 12 juin 1942 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine)

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Yvon Jacob a fait des études en sciences économiques et est diplômé de Sciences po Paris[1].

En 1968, il devient chef des services administratifs à Idéal Standard (Usine d'Argenteuil)[1].

En 1981, il rejoint l'entreprise dans laquelle il réalisera l'essentiel de sa carrière, la société Legris SA. De 1981 à 1986, il en est directeur financier, puis il est nommé directeur général, poste qu'il assure jusqu'en 1990, où il devient président du directoire. Il est président du conseil de surveillance du groupe Legris Industries de 1994 à 2009[1].

Il siège au conseil exécutif du MEDEF depuis 2000.

De 2002 à 2010, il est Président de la Fédération des industries mécaniques.

Depuis 2005, il préside aussi le conseil d'administration de l'Institut national de la propriété industrielle (INPI). De 2005 à 2010, il est également Président du groupe des fédérations industrielles.

Candidat à la présidence du MEDEF en 2005, il arrive en seconde place derrière Laurence Parisot.

Le 30 juin 2010, il est nommé ambassadeur de l'industrie par le gouvernement à l'issue des états généraux de l'industrie[2].

Engagement libéral[modifier | modifier le code]

Yvon Jacob a été le président délégué d'Idées-Action, le cercle de réflexion libéral fondé par Alain Madelin Il est vice-président de « Génération Libérale », réseau informel de clubs animé par Jacques Garello et participe régulièrement aux réflexions des cercles Frédéric Bastiat.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Il a été conseiller municipal de Rennes et conseiller régional de Bretagne. De 28 mars 1993 au 21 avril 1997, il a été député de la deuxième circonscription d'Ille-et-Vilaine. Après son échec aux élections municipales de 1995, il s'est peu à peu retiré de la vie politique locale.

Au sein du RPR, il animait un "courant" libéral avec Pierre Lellouche et le sénateur Philippe Marini[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Le Point, magazine, « Archives - Le Point.fr », sur Le Point.fr (consulté le 25 septembre 2017)
  2. « Yvon Jacob bientôt ambassadeur de l'industrie française », LExpansion.com,‎ (lire en ligne)
  3. Source : http://www.france-politique.fr/histoire-rpr.htm Site France Politique

Bibliographie[modifier | modifier le code]