Yoshi Oida

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Yoshi Oida
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Yoshi Oïda en 2007.
Biographie
Naissance
(85 ans)
KōbeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
笈田ヨシVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Katsuhiro Oida
Nationalité
Formation
Activité

Yoshi Oïda[1] (笈田ヨシ, Oïda Yoshi?) est un acteur, metteur en scène et écrivain japonais, né en 1933 à Kōbe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Oïda a une maîtrise en philosophie de l'université de Keio. Il se fait d'abord connaître au Japon en 1953 : télévision, cinéma et théâtre contemporain. Il collabore avec Yukio Mishima.

Invité en France par Jean-Louis Barrault en 1968, il y travaille avec Peter Brook. En 1970, il entre au Centre international de recherche théâtrale (CIRT) (fondé par Peter Brook) ; il participe ensuite à ses plus célèbres spectacles au théâtre des Bouffes du Nord : Les Iks (d'après Colin Turnbull), La Conférence des oiseaux (d'après Farid Al-Din Attar), Le Mahabharata (épopée hindoue), La Tempête (d'après Shakespeare), L'homme qui (d'après Oliver Sacks).

Il joue aussi au cinéma pour Peter Greenaway (The Pillow Book) et écrit sur le théâtre trois ouvrages théoriques, traduits en plusieurs langues : L’Acteur flottant, L’Acteur invisible et L'Acteur rusé.

À partir de 1975, parallèlement à son métier de comédien, Yoshi Oïda met aussi en scène du théâtre, des opéras et de la danse (Fin de partie de Samuel Beckett, Les Bonnes de Jean Genet, Nabucco de Verdi, Don Giovanni de Mozart, etc.), War Requiem de Benjamin Britten, La Frontière de Philippe Manoury.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur : voir le site Web de Yoshi Oïda.

Comme acteur :

Lieux de mise en scène[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Oïda a publié trois livres autobiographiques de réflexion sur la pratique théâtrale.

Dans L'Acteur flottant, Yoshi Oïda raconte son expérience de comédien avec Peter Brook de 1968 à 1988.

Dans L’Acteur invisible, il raconte l’expérience de cet acteur japonais qui voulait savoir quel sont les us et coutumes du théâtre occidental. Il parle surtout de son expérience avec Peter Brook, le metteur en scène « officiel » de Shakespeare.

Dans L'Acteur rusé, il s'intéresse à la relation entre le métier de comédien et la vie au quotidien. « Qu’ai-je appris sur la scène qui pourrait m’aider à vivre ma vie d’homme ordinaire ? » Il écrit également : « Si je montre la lune et que je joue bien, le public ne percevra plus mon existence ».

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Chevalier de l´ordre des Arts et des Lettres
  • 2007 : Officier de l´ordre des Arts et des Lettres
  • 2013 : Commandeur de l'ordre des Arts et Lettres

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le site officiel de Yoshi Oïda conserve cette ancienne transcription du japonais, avec tréma. On trouve aussi Oida.
  2. Ce titre réfère à Notes de chevet, de Sei Shonagon.

Compléments[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Have you seen the moon ?, documentaire de Claudia Millke, 1998
    • (de) Haben sie den Mond gesehen?

Liens externes[modifier | modifier le code]